Precious Little Diamond de Fox the Fox

Precious Little Diamond de Fox the Fox

3 octobre 2022 2 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 5 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Precious Little Diamond est un pur one-hit wonder du groupe néerlandais Fox the Fox – emmené par le duo Berth Tamaëla & Sylvia « Silhouette » Musmin – et publié en 1984.


Sommaire :


1- La chanson

2- De quoi qu’ça cause ?
D’amour. L’amour, toujours l’amour. Ou surtout la quête de celui-ci.

3- Fox the Fox & Berth Tamaëla
Bref historique du chanteur et du groupe de renardeurs de renard.

4- Bonus tracks
Avec un cover absolument magnifique par Heidrik, un chanteur venu des Îles Féroé.

En Savoir Plus >>


1- La chanson « Precious Little Diamond »


– Source : Youtube | Fox the Fox / Precious Little Diamond –

Ben oui, nous sommes bien dans les années 1980 : le keytar (ou « guitare synthé ») – l’un des symboles musicaux de ces années – est là… Un Moog Liberation en l’occurrence. Pure eighties.

Ce titre fut l’un des one-hit wonders marquants de l’année 1984, avec une belle position obtenue au sein de plusieurs charts européens (Pays-Bas, France, Allemagne, Belgique…) ainsi qu’aux USA, où la chanson obtint un joli classement au sein du Billboard Hot Dance Music/Club Play.

Et la voix de Berth Tamaëla en avait scotché plus d’un, moi compris.


Postérité :

Dieter Bohlen (principalement connu pour avoir été membre du groupe Modern Talking) a déclaré avoir été inspiré par le falsetto de Berth Tamaëla pour les refrains de plusieurs chansons proposées par les groupes au sein desquels il a évolué.

De son côté, le chanteur The Weeknd a carrément samplé la chanson « Precious Little Diamond » à l’occasion de son titre Wanderlust (si tu m’crois pas, hey, t’as qu’à aller zyeuter du côté des bonus tracks)


2- Precious Little Diamond | De quoi qu’ça cause ?


Oh mais d’amour, voyons. Enfin plus précisément, il s’agit d’une ode à une dulcinée rêvée (mais pas encore conquise).

Les paroles ont été écrites par la belle Silhouette Musmin, qui susurre d’ailleurs si délicieusement durant la chanson. Si le texte est très propre et raconte bien une histoire, je ne vais pas pour autant te développer une thèse à son sujet.

Poétiquement parlant, je trouve l’exercice réussi, avec quelques très belles lignes, comme par exemple celle-ci :

« You’re my cry of wonder » – « Tu es mon pleur d’émerveillement »

C’est joli tout de même. C’est vachement plus classe que « wesh t’es trop bonne », bordel !


3- Fox the Fox & Berth Tamaëla


Berth Tamaëla | Le chanteur du groupe

Berth Tamaëla (parfois orthographié Bert Tamaëla) est un guitariste & chanteur néerlandais venu du Suriname (la Guyane néerlandaise).

Il a débuté sa carrière professionnelle au sein du groupe de pop-rock Zingara, au début des années 1970, puis a enchaîné avec le groupe de funk Boozy vers 1976 / 1977 jusqu’à la séparation de celui-ci en 1980.

Son aventure musicale suivante s’est appelée Fox the Fox, et je t’en cause de suite.


Le groupe Fox the Fox

Après avoir quitté Boozy en 1980, Berth crée en 1981 le groupe Fox the Fox, avec Silhouette Musmin. Ils sont accompagnés du bassiste Gino Jansen, du talentueux guitariste (et amateur d’arts martiaux) Kier van der Werf, du claviériste Roy Kuschel, et de batteurs successifs : Robbie Brans, Tjalling Bos et Han Langkamp.

Berth compose la musique, et Silhouette écrit les textes.

Leur plus grand succès (et seul hit) – Precious Little Diamond, donc – sort en 1984. Le single est issu de leur album In the Dark of the Nite.

Fox the Fox a poursuivit sa carrière jusqu’en 1990, produisant en tout 2 albums et 8 singles.


Pourquoi Fox the Fox ?

Mais oui, gros dossier que voilà : pourquoi ce nom ?

« Fox » veut dire « renard » en Anglois.
Le renard est souvent représenté dans la culture populaire comme étant un être rusé, voire légèrement roublard. Cette image est notamment soutenue par l’ancien nom de l’animal au Moyen-Âge – le goupil – et est mise en avant par Le Roman de Renart, dont le héros n’a de cesse de s’en prendre à Ysengrin, le loup.

« To fox someone » signifie « tromper quelqu’un » (par la ruse).
Ainsi, Fox the Fox peut se traduire par « Entourlouper l’entourloupeur ».

Le nom du groupe était donc un clin d’œil / jeu de mots basé sur l’ambivalence du mot « fox » – à la fois nom d’un animal et verbe.

Fox the Fox
– Source : Image par Sarah Richter de Pixabay –

Certes, l’animal représenté sur ce photomontage est un louton, c’est à dire un loup déguisé en mouton (à ne pas confondre avec le méchoui, qui est un croisement entre un mouton et une broche à rôtir), et non pas un renard en train de mystifier un autre renard… mais disons que l’idée est plus ou moins là.


Après la dissolution du groupe en 1990, Berth Tamaëla a poursuivi sa carrière, tantôt au sein de groupes (tels que le groupe de rap D’Men), tantôt en tant qu’artiste solo (et d’après mes sources confidentielles, Berth est encore en activité à ce jour).

La belle Silouhette semble avoir abandonné sa carrière musicale et exerce maintenant en tant que pratiquante de médecines alternatives.

Le guitariste Kier van der Werf continue quant à lui son chemin, et tu peux consulter sa page Facebook afin de constater que c’est un bon (son port de guitare assez haut – comme on peut le constater dans les vidéos de Fox the Fox – m’avait tout de même mis la puce à l’oreille, parce que c’est généralement un truc pour les mordus de technique – ou les musiciens qui ont des bas trop courts, mais là, ça n’est pas le cas).


Passons aux bonus tracks.


4- Bonus tracks


Cover par Heidrik

– Source : Youtube | Heidrik / Precious Little Diamond (cover Fox the Fox) –

Une bien belle surprise avec ce cover fort sympathique venu des Îles Féroé.

Accompagnement guitare et ukulélé (ça mériterait un p’tit ajustement de balance à mon goût), très jolies voix, utilisation maline d’une voix féminine pour les aigües (ce qui évite le très difficile exercice vocal de la version originale – ne donne pas dans la voix de fausset qui veut…), superbes harmonies vocales & chœurs : c’est beau, c’est bien fait, c’est malin et très agréable à écouter.

Excellent cover façon recréation.

La voix de Heidrik me fait penser à celle de du chanteur de Boyce Avenue – Alejandro.
Une référence dans son domaine.


The Weeknd / Wanderlust

– Source : Youtube | The Weeknd / Wanderlust –

C’est bien simple, c’est du sample de chez sample, on ne peut plus explicite.

Cela confirme une nouvelle fois combien ce chanteur est attiré – pour ne pas dire fasciné – par la musique des années 1980, ce dont il ne s’est d’ailleurs jamais caché.
Réécoute par exemple son méga-hit Blinding Lights – dont le beat et la ligne de synthé rappellent furieusement le Take on Me de A-ha, sans compter un visuel qui évoque Michael Jackson dans Thriller – pour t’en rendre compte, si ça n’était pas déjà le cas.


Voilà, le retour sur ce one-hit wonder issu du grenier à chansons est accompli, et j’espère t’avoir fait découvrir quelque chose qui aura plu à tes oreilles.


Bisous mes chéris 🙂

Olivier



À lire également sur RYL :



La Série « One-Hit Wonder » sur RYL :

Pour consulter tous nos articles sur les one-hit wonders, c’est par ici >>



Crédits :

Illustration principale : Image par Sharky de Pixabay
Musique et vidéos : Youtube et les ayants droit
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leurs détenteurs respectifs


Sources documentaires :

Wikipedia
https://music.metason.net/



Auteur de l’article :

Precious Little Diamond de Fox the Fox
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)