La Terre n’a pas toujours été Sphérique

La Terre n’a pas toujours été Sphérique

14+
Temps de lecture estimé : 11 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Et je vais mettre tout le monde d’accord : ceux qui pensent que la Terre est « ronde », et ceux qui pensent que la Terre est plate.
Parce qu’il faut réconcilier tout le monde.


Salut les loulous,

Oui, je frappe fort. D’entrée.

Ça doit être d’avoir commencé à poser au sein de Ride Your Life les bases de la Théorie Générale de la Métaphysique hier qui m’a donné envie de partager cette nouvelle incroyable avec vous :

Si la Terre est bien sphérique de nos jours, cela n’a pas toujours été le cas.

Et là, coup retentissant : elle a été cubique. Exactement, comme un genre d’immense Rubik’s Cube. Sans les rotules, d’où un certain nombre de problèmes, qui ont été depuis résolus.
Je sais, cela peut sembler complètement dingue, mais pourtant…

Je vous explique tout cela ci-après.


Sommaire du billet « La Terre n’a pas toujours été Sphérique » :


1- Il y a fort longtemps, donc, la Terre était cubique >>

2- Structure sommaire de la Terre Cubique >>

3- The Hammer of God >>

4- Évolution des Espèces Aviaires >>

5- La Terre : du Cube à la Sphère >>

6- Chose promise… >>

7- En conclusion >>


Il y a fort longtemps, donc, la Terre était cubique


Et cela a duré très longtemps.

Lorsque l’Univers créa la Terre, voici comment elle se présentait :

La Terre : elle a d'abord été cubique.
– Source : B.E. de Ride Your Life – La Terre fut cubique –
[Note pour moi-même : songer à réduire la taille de certaines images]

Tout du moins au niveau de sa forme.

Nous retrouvons d’ailleurs ici les 4 axiomes fondamentaux de la Théorie Générale de la Métaphysique – ultérieurement résumée à son acronyme TGM dans la suite du présent billet :


1- L’Univers a toujours raison

Donc inutile de venir demander « mais alors la Terre, elle tournait ou elle cubitait autour du Soleil ? » et autres fadaises du type « oué alors bon, c’est assez peu crédible parce que [gna gna gna bullshit] ».

De plus, tourner ne signifie pas nécessairement « circuler autour de quelque chose en cercle ».
Sinon on n’aurait pas à préciser « tourner en rond » et on ne pourrait pas dire « tourner à gauche » alors que l’intersection est perpendiculaire.

Enfin, rien n’empêche un objet spatial cubique de tourner selon une ellipse. Disons juste que l’effet vomito lié à la rotation est plus marqué.
Sans compter qu’au niveau de la rotation sur elle-même, c’était carrément (si j’ose m’exprimer ainsi) le vomito des soirées ti-punch corsé.

Pour finir : l’Univers a toujours raison.
CQFD.


2- L’Univers est omnipotent

Parce qu’en effet, par exemple pour faire un aussi gros cube, il ne suffit pas d’avoir d’énormes pognes.
Il faut aussi avoir des notions plus qu’avancées en termes de géométrie, d’architecture spatiale et j’en passe.

Sans compter que l’Univers a tout créé.


3- L’Univers est souvent taquin

Parce que oui, il faut avouer qu’une planète sous forme d’une figure à 6 faces, 8 sommets et 12 arrêtes, c’était un sacré bordel à administrer, notamment pour les dinosaures.
Car oui, du temps des dinosaures, la Terre était encore cubique.
Et pour leur imposer ceci, il faut un Univers taquin.

Il est d’ailleurs possible que ce soit cette difficulté d’administration de la Terre cubique qui ait amenée les dinosaures à mettre fin à leurs jours.

Gardez bien en mémoire cet axiome fondamental de la TGM.
Il a joué un rôle primordial dans la sphérisation de la Terre.
Si vous êtes aussi tatillon que le correcteur orthographique de WordPress et que vous voyez rouge quand j’écris sphérisation, sachez que celle-ci est à la cosmologie ce qu’est la sphérification à la cuisine moléculaire. A quelques détails mineurs près.

Cet axiome a également joué un rôle prépondérant dans le karma assez merdique des manchots. J’y reviendrai au moment opportun.


4- L’Univers ignore la notion de Hasard

L’Univers programme absolument tout.
Même le karma de marde des manchots.


Structure sommaire de la Terre Cubique


Si la Terre présentait bien une forme cubique, son noyau était quant à lui déjà sphérique (voir axiome 3 de la TGM, notamment).

Vous pouvez aisément imaginer les contraintes exercées sur les différents facettes du cube par le noyau, et vice-versa.


De la Gravité et de la Pression

Aussi étonnifiant que cela puisse sembler, la gravité au centre de la Terre est pour ainsi dire nulle. D’ailleurs, en son point central précis, elle est carrément nulle.
Pour autant, la pression y est totalement démente.

Il faut savoir que le noyau interne – rien que lui – mesure environ 1 200 à 1 300 kilomètres de diamètre – soit environ entre 1,45 et 1,57 fois la distance Lille – Nice. A vol d’oiseau.
Les oiseaux, nous y reviendrons au sein du chapitre « Opération Hammer of God ».

Ce noyau est très probablement dur, et composé en très grande partie de fer, dans une moindre mesure de nickel, et probablement d’autres éléments (souffre, silicium, héroïne base – marde, cépaunélément).
Très probablement dur, parce que c’est une hypothèse. Cela dit, elle est très crédible car, malgré une température très élevée et qui dépasse largement celle de la fusion du fer (environ 1 540 °)… à la surface du blog globe cubique – à cette époque, donc. Et cela reste vrai de nos jours.
Par contre, la pression y étant démente, comme indiqué plus haut, ben les atomes, même pas ils ont la place requise pour pouvoir passer à l’état liquide. C’est pas faute de vouloir.
C’est ainsi que le noyau ferreux dur atteint probablement une température de plusieurs milliers de degrés (3 à près de 4 fois la température de fusion du fer à atmosphère 1) mais est – là encore – probablement solide, rapport à cause qu’il est super-compressé.

Personne n’est allé vérifier, parce que techniquement, faut pas se mentir, c’est plutôt ardu, et accessoirement, manifestement risqué – risque de vaporisation – enfin plutôt de carbonisation, rapport à la problématique de pression. Autant vous dire que le pauvre cobaye rôtirait vachement plus vite qu’une merguez dans un barbecue.
Bref.

Donc ce noyau est dur. Pas juste probablement dur (voir axiomes de la TGM).

Le noyau interne est entouré d’un aut’ noyau, dit externe.
Personne n’est allé fourrer un thermomètre dans ses fesses, mais là température y avoisine très certainement les 3 500 à 4 000 °. Là encore, l’effet carbonisation express de la merguez est impressionnant.
Sous l’effet d’une température et surtout d’une pression moindres (forcément, y a moins de matière au-dessus) que celle du noyau dur, là, les atomes de fer (et autres éléments) ben ils peuvent étirer leurs petits bras.
Donc ce noyau là, il est liquide.
Et il mesure environ 2 200 kilomètres de diamètre (je vous laisse faire la conversion en vols Nice – Lille).
Bref, oci.

Maintenant, revenons à notre cube qui cubite autour d’un noyau interne dur entouré lui-même d’un noyau externe liquide.


Le cube, enfin sa surface…

… était composé d’une croute terrestre, elle-même assise sur des plaques tectoniques. qui entourent le bazar du centre (les noyaux et tutti quanti).
Les plaques tectoniques ont ceci de commun avec la Tecktonik qu’elles présentent des mouvements parfois chaotiques, limite compulsifs (d’où les tremblements de terre).

Tout cela reste vrai malgré la sphérisation, mais l’opération Hammer of God n’ayant pas encore eu lieu, poursuivons avec notre cube.

Le cube exerçait donc une pression énorme sur le noyau, qui lui, s’il n’exerçait pas une énorme gravité (elle est nulle en son hypercentre, mais non nulle à quelques centaines de kilomètres dudit hypercentre), tenait le choc. Parce que forcément, si vous exercez une pression énorme ET constante en tout point d’une sphère, elle est très difficile à compresser (puis de toute façon, à un moment, comme vu plus haut, même plus les atomes ils ont la place pour étendre leurs petits bras).
Alors certes, le cube étant cubique, la pression sur le noyau n’était pas rigoureusement constante. Mais ça, on s’en branle. Voir axiome 1 de la TGM.

Mais voilà, cette pression énorme exercée par le cube a également eu des répercussions sur le cube en lui même.

On parle du Phénomène d’Effondrement des Sommets du Cube.
Ce phénomène a été grandement amplifié par le Hammer of God, et également l’axiome 3 du TGM.

Et justement, l’opération Hammer of God, nous y venons.


The Hammer of God


Attention, ce chapitre est bigrement technique.

L’évènement que je vais vous décrire est bien entendu la résultante de la volonté de l’Univers, qui n’en finit pas de jouer avec ses créations.

Le point chronologique important, c’est de savoir que l’opération Hammer of God est survenue durant l’Éocène. C’est à dire il y a entre – 55 millions d’années et notre période actuelle – l’Holocène.
Période particulièrement propice à la diversification des espèces aviaires (des piafs, koa).
Ce point revêt une importance capitale, ainsi que l’axiome 3 de la TGM.

Donc, au cours de cette période dite Éocène, l’Univers a tenté une expérience qui a impacté le cube terrestre ET les espèces aviaires.
La « date » reste indéterminée, mais au moins nous connaissons la période.


Déclenchement de l’opération Hammer of God :

Constatant d’une part le début du Phénomène d’Effondrement des Sommets du Cube ainsi que la prolifération et la diversifications insolentes des espèces aviaires, l’Univers a décidé de donner un coup de pouce au phénomène, et de rigoler un bon coup avec les piafs.

L’opération Hammer of God a consisté en une pression considérable exercée sur le pôle Nord (car oui, la Terre cubique était polarisée – cf. axiome 1 et 2 du TGM).

Malgré un nom dont je conviens qu’il a un effet sensationnaliste, ne nous méprenons pas sur la nature du marteau : c’est une image.
En réalité, il a consisté – pour faire une analogie avec l’utilisation d’un logiciel de dessin 3D – en une déformation par quelques clics de souris sur une figure géométrique du cube terrestre.

Nous allons maintenant visualiser l’effet de l’opération Hammer of God sur notre Terre cubique.


Résultat en coupe de l’opération Hammer of God :

La pression démentielle exercée sur le Pôle Nord du cube terrestre a ainsi produit l’effet de déformation suivant :

La Terre : opération Hammer of God
– Résultante de l’opération Hammer of God sur le cube terrestre –
[note pour moi-même : celle-là, elle mérite le grand format]

Comme précisé plus haut, il s’agit d’une vue en coupe, en 2D, pas en 3D. Mon bureau d’études n’est pas encore assez expert pour présenter ce type de cube de manière ultra-sexy – mais j’y travaille.

Nous voyons donc un effet d’effondrement concave au niveau du Pôle Nord, et une déformation de type convexe au niveau du Pôle Sud.

Je vous passe rapidement les détails techniques, car certains pourraient se demander si le Hammer of God n’aurait pas induit un déplacement du noyau terrestre par voie de l’effet cinétique.
La réponse est négative.
Voir analogie des clics de souris quelques pâtés de caractères plus haut.


Conséquences de l’opération Hammer of God :

Ces conséquences ont principalement concerné les espèces aviaires – puisque l’Univers avait envie de jouer avec.

Les pingouins et les manchots, ça vous parle, je suppose.


Comme vous le savez certainement, les pingouins volent, et les manchots font la manche marchent. D’une manière assez rigolote, il faut en convenir.

Je vais vous révéler la raison qui se cache derrière tout cela. En exclusivité mondiale. Pas moins que cela.


Et les Continents dans tout cela…

En outre, l’opération Hammer of God a eu un impact déterminant sur les mouvements tectoniques spectaculaires survenus durant l’Éocène.
C’est durant cette période que les plaques tectoniques ont formé les continents actuels tels que nous les connaissons.
A peu de choses près.

L’une des conséquences a été que le continent Arctique – si le droit international ne lui reconnait pas la qualité de continent, sachez que l’Univers s’en branle – est aquatique (il est uniquement composée d’eau glacée), et que le continent Antarctique est terrestre (au sens géologique du mot) et recouvert de glace.


Évolution des Espèces Aviaires


L’impact de la déformation du cube terrestre a été très important au niveau des espèces aviaires, et notamment au niveau de l’évolution de certaines de celles-ci – tout particulièrement selon l’axe Nord / Sud.


Les Pingouins et les Manchots :

Confrontés à une moindre gravité et pression, conséquence de l’aspect convexe du Pôle Nord à cette époque, les pingouins – espèce endémique du Pôle Nord – ont pu voler tranquillement.

Il n’en a pas été de même pour les manchots – espèce endémique du Pôle Sud.
Eux, ils ont mal supporté les effets de la pression et de la gravité – effets aggravés par l’altitude moyenne importante de l’Antarctique, elle-même conséquence du Hammer of God, qui a notamment déplacé une partie de la masse du Nord vers le Sud – et ne volent donc pas.

C’est aussi simple que cela.


Si le doute venait à survenir en vous, sachez que l’essentiel des espèces aviaires non volantes se trouvent dans l’hémisphère Sud ; pour ne pas dire toutes. Ceci n’est pas un effet du hasard (qui de toute façon n’existe pas).
C’est l’effet de l’opération Hammer of God. Tout simplement.


Vous doutez encore ?

Prenons le cas d’un pays magnifique, à la faune étonnante : la Nouvelle-Zélande.

La Nouvelle-Zélande est le pays comportant la plus grande occurrence d’oiseaux non volants (ratites notamment) : le Kiwi (celui qui a des plumes, donc, pas celui qui pousse sur les arbres), le Weka, le Takahe, le Kakapo – seule espèce de perroquet qui ne puisse pas voler – par exemple, pour ne citer qu’eux.
Aucun d’entre eux ne vole.
– Source : http://www.sandiscovery.com/tour-dhorizon-des-oiseaux-neo-zelandais/ –

Et tous sont localisés en Nouvelle-Zélande, donc.
CQFD.


Le terrible karma des Manchots :

Comme évoqué plus haut, l’opération Hammer of God peut être imputée à l’axiome 3 de la TGM (l’Univers est taquin).

Si une fois encore, vous n’êtes pas persuadé(e), je vous invite à consulter cette vidéo :

– Source : Caljbeut / Les Cassos de la Nature – Youtube –

Ce document – au passage, un grand coup de chapeau à Caljbeut, son auteur, cette vidéo est un must-see – confirme scientifiquement que l’Univers a décidé que les manchots allaient prendre cher, très cher.
Toute ma compassion va aux manchots, oiseaux totalement mignons, et au karma de marde.


Encore quelques mots concernant la Nouvelle-Zélande…

Car ce pays extraordinaire le mérite.

Comme vous le savez certainement, les rois de l’ovalie, ce sont les Néo-Zélandais.
Et cette domination assez constante de la planète ovalie – si j’ose dire, ne doit rien au hasard (puisque celui-ci n’existe pas – voir axiome 4 de la TGM).

Si les All Blacks dominent aussi outrageusement le monde du rugby, c’est notamment parce que – outre le fait d’être la patrie des formidables Maoris de Nouvelle-Zélande, donc :p – le ballon s’y est naturellement ovalisé suite à l’opération Hammer of God.

C’est tout de même extrêmement logique.


La Terre : du Cube à la Sphère


Revenons à notre cube, déjà quelque peu déformé.

Nous avons étudié précédemment les conséquences de l’opération Hammer of God.
De même, j’ai évoqué les difficultés techniques liées au maintien d’une structure planétaire cubique.


Le Phénomène d’Effondrement des Sommets du Cube

Si les sommets – et arrêtes – du cube ont rapidement présenté des tendances plus ou moins dépressives, l’Univers en a évité les conséquences durant des milliards d’années.
Voir axiome 2 de la TGM.

Cependant, l’Univers – malgré l’axiome 3 de la TGMest attentif à ses créations. Ce sont, comme qui dirait, ses enfants.

Ainsi, suite à sa super farce / expérience de l’opération Hammer of God, l’Univers a décidé – à raison, forcément, cf. axiome 1 de la TGM – de laisser les sommets & les arrêtes du cube, les noyaux, l’écorce terrestre et les plaques tectoniques faire leur job.

Il a donc assisté largement notre planète à l’occasion de cet ouvrage délicat, ceci afin d’éviter des catastrophes d’une ampleur titanesque (les manchots ont déjà pris cher).

L’opération a été finalement mené – une fois encore comme qui dirait – en quelques clics de souris.
En conséquence, notre planète Terre est passée de la forme cubique à la forme sphérique.


Le résultat est, nous en conviendrons, tout à fait splendide :

La Terre : notre magnifique planète bleue.
– Image par WikiImages de Pixabay

Si nous n’avions pas connaissance des axiomes fondamentaux de la TGM, cela pourrait sembler tout à fait incroyable.
Cela n’en demeure pas moins tout à fait sidérant.


Chose promise…


… chose promise.

Au début de ce billet, j’ai annoncé que j’allais mettre tout le monde d’accord.

N’étant pas l’Univers – même si quelque part nous sommes tous des univers – je ne puis faire usage de l’axiome 3 de la TGM, et ne vais donc pas écrire

« Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent »
Henri Queuille

Je vais donc tenir cette « promesse ».


Alors, la Terre, est-elle ronde ou bien plate ?

Je vais ainsi mettre d’accord ceux qui disent que la Terre est ronde, et ceux qui disent que la Terre est plate – AKA les Platistes (je trouve que cette terminologie a quelque chose de péjoratif, allez savoir pourquoi).

Je tiens à préciser que je ne fais partie d’aucune de ces 2 catégories.
Pas que je conteste certains faits, mais bien parce qu’en ce domaine hautement polémique, il faut être précis. Marde.

Pour ma part, j’adhère à l’idée que la Terre – après avoir été cubique, comme expliqué durant l’essentiel de ce billet – est plutôt sphérique.
Pas ronde, marde.
Plutôt, c’est rapport à ses plaies & bosses diverses, mais globalement, elle ressemble plus à une boule de pétanque cosmique qu’à un frisbee.
Et si nous continuons sur l’analogie de la boule de pétanque cosmique, j’espère qu’elle ne percutera jamais un cochonnet cosmique, ni qu’une autre boule de pétanque cosmique ne viendra faire un carreau sur notre belle Planète Bleue, la Terre.

Et non, ceci n’est pas de l’enculage de mouches.


En effet, soutenir que la Terre est ronde, c’est donner raison à la plupart des platistes. Parce que, à hauteur de ce que j’ai lu (vite fait, j’en conviens) sur le sujet, la plupart des platistes évoquent une Terre qui aurait la forme d’un disque, au sens cylindre (plutôt) plat. Un genre de soucoupe volante, sauf qu’elle ne vole pas.
Dire que la Terre est ronde, consiste à lui conférer une forme en 2 dimensions – 2D. C’est à dire à finalement être d’accord avec les platistes, comme ils disent.

De ce fait, l’assertion la plus vérifiable – et pour ma part la plus crédible – est la Terre est sphérique.
Après avoir été cubique, bien entendu.


Sinon, quand la Terre était cubique, la Terre était-elle plate ?

Non.
Elle présentait 6 faces planes, mais comme il s’agissait d’un objet en 3D, elle n’était donc pas plate.

J’espère avoir dissipé tout malentendu à ce sujet.


En conclusion


Pour les flemmards, donc.

La Terre est très vraisemblablement sphérique.
Elle a été cubique.
Je renvoie dos à dos les partisans de la Terre ronde et ceux de la Terre plate.
– Si vous désirez ridiculiser les platistes et leur répondez que la Terre est ronde, vous êtes tout autant dans l’erreur :p


La zebi les loulous Ride Your Lifers 🙂


Encore plus de culturisation ébouriffante avec Ride Your Life :




Crédits :
Illustration principale : Image par Eduardo Saint Jean de Pixabay
Documentation : Wikipedia, et tout plein de recherches

La Terre n'a pas toujours été Sphérique
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)
14+