Ford Falcon : la voiture des méchants ?

Ford Falcon : la voiture des méchants ?

18 juin 2022 0 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 5 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Ford Falcon : la voiture des méchants ? : mais en voilà une curieuse question.
Comment le doute en moi s’est-il immiscé ?


Coucou à tous,

En fait, ce n’est pas de ma faute. C’est Jean-Pierre Mader qui a induit cette question en moi, avec une ligne de sa chanson « Disparue ».

Document d’époque :

– Youtube | Jean-Pierre Mader / Disparue –

Ça, c’est ce que j’appelle une pièce à conviction, et également une chanson que je kiffe depuis sa sortie.

« Des voisins t’ont vue partir
Avec deux hommes
Qui t’ont poussée sans rien dire
Dans une Ford Falcon
»
– Extrait des paroles de la chanson Disparue de Jean-Pierre Mader | Auteurs : Richard Seff / Jean Pierre Michel –

Je passe rapidement sur le fait que des années durant, j’entendais « Ford Facom », et que je me demandais bien si le constructeur US et ce fabricant français (oui !) d’outils avaient donné dans le joint-venture pour produire ce modèle qui n’a jamais existé que dans mon imagination (sans doute parce que dans une vie passée, j’avais tripoté pas mal d’outils de cette marque prestigieuse).

Donc, après avoir enfin lu les paroles – et ce faisant, dissipé tout malentendu – je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que la Ford Falcon devait être associée, dans la culture populaire, à des Men in Black, mais pas les rigolos du film du même nom. Plutôt des vilains genre CIA en mode underground (ce qui est un pléonasme, ai-je bien envie de te dire, pour ce qui concerne le underground).

Alors je suis allé interroger mon savant du web préféré – Wikipedia – et je lui ai demandé ce qu’il en est.
La Ford Falcon était-elle utilisée par des brigades de vilains ? Y avait-il une version spéciale bad guys ?


Sommaire :


1- Merci pour tes lumières, ô magnifique Wiki !
Avec plein de jolies photos de diverses déclinaisons de la Ford Falcon.

2- Et pourquoi t’en parle-je donc ce jour ?

3- Bonus tracks
Avec des morceaux de guimauve dedans.
Comme dans la glace Phish Food de Ben & Jerry’s.


1- Merci pour tes lumières, ô magnifique Wiki !


Oui, quand mon esprit est embrumé, Wiki est ce phare – certes, parfois cacophonique en raison des disputes de contributeurs, et c’est souvent très divertissant de les lire – qui me permet de me guider et d’arriver à bon port, sans angoisse ; to have it or not (je te mettrai un lien une fois que l’article sur le Port de l’Angoisse sera en ligne).

Parce que oui, voilà une explication qui me fait comprendre que Jean-Pierre n’a pas choisi la Ford Falcon au hasard :

« La Ford Falcon était le véhicule de prédilection des escadrons de la mort de la junte en Argentine pour enlever les opposants avant de les faire disparaître. À ce titre, elle est citée dans la chanson Disparue (1984) de Jean-Pierre Mader comme la voiture des ravisseurs de son amie. »

Merci Wiki !

Ainsi, la Ford Falcon n’était pas un modèle dédiée aux bad guys.
Ce fut une très honorable calèche déclinée en moult versions, coloris et finitions, et qui connu une fort belle carrière jusqu’en Australie
.
Je t’en cause d’ailleurs derechef.


La Ford Falcon au pays de Skippy le kangourou

L’Australie – et plus encore sa population – a fortement apprécié cette voiture.

Le succès rencontré par un produit, notamment une voiture, est souvent lié à de nombreux facteurs, plus ou moins aisés à décrypter.
Il peut fortement varier d’un pays à l’autre, là encore pour de nombreuses raisons (adaptation au marché local, culture, relais artistiques…).

C’est ainsi que Ford a proposé une version muscle car – ces véhicules si chers aux États-Uniens, qui leur permettent d’accélérer d’un feu rouge à un autre tout en veillant bien à ne pas dépasser les 55 mph.

Les Australiens ont donc eu le privilège de voir une version être développée spécialement pour eux, avec soit un 6 cylindres en ligne, soit un V8 (les moteurs US les plus jouissifs, ne nous mentons pas).

Voici donc cette version musclée :

Ford Falcon : la voiture des méchants ?
– Source : Photographed by User:Morven at the Fabulous Fords Forever show at Knotts Berry Farm, Buena Park, California, CC BY-SA 3.0 http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/, via Wikimedia Commons –

Pursuit Special V8 Interceptor

Cette version muscle car de la Ford Falcon a retenu l’attention de George Miller, au point qu’il en a fait le véhicule du héros de son film Max Max, avec une customisation bien particulière.

Le compresseur à enclenchement manuel, ça avait tout de même de la gueule.

Un coup de peinture noire, un p’tit trou dans le capot et la pose d’un compresseur, et voilà la mythique « Pursuit Special V8 Interceptor » de Mad Max :

Ford Falcon : la voiture des méchants ?
– Source : Tamsin Slater, CC BY-SA 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0, via Wikimedia Commons –

Sinon, très au Sud de Détroit mais au nord d’Ushuaïa…

Pour en revenir à l’Argentine, bien après qu’Evita lévita vers l’au-delà, ce beau pays fut frappé par une dictature militaire qui entre autres exactions fit disparaître pas moins de 30 000 personnes (incluant des Perón), et les big bad guys du coin semblaient donc affectionner cette voiture, qui disposait probablement d’un vaste coffre et d’un excellent SAV.

Voilà, je suis content, j’ai eu mon explication. Même si j’avoue qu’elle est navrante.


La Ford Falcon Futura Sports Convertible de 1963 :

Une magnifique Ford Falcon Futura Sports Convertible de 1963
– Source : https://www.flickr.com/photos/schanlaub/, CC BY 2.0 https://creativecommons.org/licenses/by/2.0, via Wikimedia Commons –

Si tu veux encore plus d’infos sur la belle (mais nettement moins de poésie), tu peux consulter la fiche Wiokipedia consacrée à cette superbe auto en cliquant ici >>


2- Et pourquoi t’en parle-je donc ce jour ?


Ah ben ça c’est aussi une histoire magnifique que je m’empresse de te conter.

Hier soir, alors que je gazouillais dans mon bureau, j’ai eu envie d’aller effectuer une séance de méditation. Comme je n’ai pas de bol tibétain et me contrefous des conneries new-age, je suis donc allé me poser sur mon canapé et ai allumé ma lumineuse compagne, la télévision.

Et là, consternation, j’avais loupé la majeure partie d’un de mes films fétiches : Upside Down (j’en cause vite fait par ici >>).

Mais truc de ouf, j’ai assisté à la scène durant laquelle Adam Kirk, l’un des 2 héros, traverse une mauvaise passe et se fait notamment enlever par des big bad guys menaçants… à bord d’une Ford Falcon !

Je ne vais pas faire le malin et te dire que j’ai reconnu la voiture (parce qu’en fait je n’avais jamais fait de recherche à son sujet), mais j’ai tout de même eu cette pensée « mais bon sang, si ça se trouve, c’est une Ford Falcon ! ».

Vérification sur le web, et paf, c’en est bien une !

La pauvre Ford Falcon semble donc comme qui dirait marquée du sceau de l’infamie dans la chanson et au cinéma, bien à son insu.


3- Bonus tracks


– Youtube | Julie Convington / Don’t Cry for Me Argentina –

Paf, ça, c’est fait. Histoire de rappeler que ça n’est certainement pas Madona qui a donné ses lettres de noblesse à cette chanson.

Tu peux également écouter les versions de Karen Carpenter – l’une des voix les plus pures de tous les temps, de Sinead O’Connornothing compares to her <3 – et même de Nicole Scherzinger (oui, l’ex-Pussycat Doll) qui rappelle ainsi qu’elle n’était pas la lead singer du groupe juste parce qu’elle est indécemment belle.

Bon ben ça nous fait presque un épisode de Saturday Night Cover, ce passage.
Paf, bonus du jour : un Saturday Afternoon Cover.

Et ce soir, un cover d’exception de Viva la Vida par… RdV vers 23h50 pour la réponse.
Stay tuned!


Bisous mes Loulous 🙂

Olivier


À lire également sur RYL :




Crédits :

Illustration principale : ScribeWiki, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons
Vidéo et Musique : Youtube et les ayants droit
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leurs détenteurs respectifs

Pour en revenir à la photo principale : il s’agit d’une super Ford Falcon version Futura berline 2 portes de 1962, parée d’un magnifique bleu turquoise qui te donne envie de te plonger dans un lagon aux eaux claires (en espérant y trouver Brooke Shields du temps de sa splendeur en priant pour qu’elle ne soit pas ta sœur, même si le film Le Lagon Bleu s’est copieusement affranchi de cette barrière – de corail ?)


Sources documentaires :

Wikipedia



Auteur de l’article :

Ford Falcon : la voiture des méchants ?
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)