L’Aveu | SdB – Épisode 0

L’Aveu | SdB – Épisode 0

10 mars 2021 0 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 7 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Ce site n’est pas un blog – et j’y tiens – puis je ne suis pas une superstar, ni même une star, même pas une starlette. Et à bien y réfléchir, en fait, je crois bien que je m’en branle.
Mais ça n’a pas toujours été le cas.

Donc : Épisode 0 | L’Aveu. Un genre de copilote, après la page de présentation de la série.


Je te proposerai régulièrement des chansons au cours de cette série.

Celle-là est particulièrement raccord avec le titre de l’épisode, tu en conviendras.
Et puis Michel Delpech, ben je le kiffe depuis que j’ai 4 ans (oui, ma première « chanson préférée » dont je me souvienne, c’est « Pour un flirt »).
Cette version est exceptionnelle. Pas tant par le fait qu’il s’agit d’un duo avec une autre grande voix, mais plus par la réaction de Michel quand Roberto commence à chanter.

La classe intégrale : pas de problème d’ego ; bien au contraire, juste le plaisir de partager une chanson monumentale avec un collègue.
J’peux pas te dire plus, tellement ça me bouleverse, en fait, d’autant qu’il n’allait déjà pas bien à ce moment-là.

Et comme me l’a un jour dit mon ex-femme, Michel c’est « le plus beau sourire de la chanson française ».
Elle a tellement raison.


Sommaire de l’épisode 0 de Superstar du Blog :


1- Ride Your Life n’est pas un blog

2- Je ne suis pas une Superstar

3- La troisième partie de la révélation du secret de RYL

4- Superstar du Blog | Épisode 0 | Bonus Tracks


1- Ride Your Life n’est pas un blog


Site web ou blog, quelle est la différence ?

Nom d’une pipe, que ça n’est pas…

En fait, un blog est un site web. Particulier.

Quand j’ai créé Ride Your Life, j’ai moi-même cru que j’avais créé un blog. Juste un blog.


Et donc, un blog… Qu’est-ce que c’est ?

C’est un genre de site web… Roh, on peut rire…

Je vais te livrer la définition que j’avais trouvée lorsque Karine (mon ex-femme) m’avait demandé de lui préciser ce qu’est un blog :

« Un blog, c’est un genre de journal intime que tu rends public »

Maintenant, si tu veux une définition plus académique et complète (et surtout plus juste, mais n’ébruite pas cette information, parce que j’aime bien ma définition), tu peux lire celle proposée par le camarade Wikipedia, le gars sur le web qui sait tout sur tout.


Et un site web, c’est différent alors ?

Ben oui. C’est plus général. Ça n’est pas forcément un journal intime rendu public.

Mais rien n’empêche de créer un blog au sein d’un site web. C’est même de plus en plus fréquent, surtout pour les entreprises.
C’est keske j’ai fait, en plus.


En quoi Ride Your Life n’est pas juste un blog ?

Figure-toi que s’il y a à ce jour environ 120 / 130 billets (articles), il y a une cinquantaine de pages, dont certaines sont destinées aux professionnels, aux partenaires etc.
Ça commence à faire un ratio plus trop bloguien.

Plus concrètement, Ride Your Life est un site web de Divertissement, destiné donc à divertir, et que ça, ça se passe plutôt au niveau du blog, mais qu’il y a par ailleurs aussi tout plein de pages d’information et de ressources – dont certaines en accès restreint – pour les visiteurs, pour les partenaires etc.
Et qu’à terme, il y aura une boutique en ligne. Et puis d’autres choses encore.


Ride Your Life n'est pas un blog.
– Ride Your Life et le tableau « La Trahison des Images » de René Magritte pour l’inspiration –

Fin’ bref, c’est un site, merde, pas juste un blog.


2- L’Aveu : je ne suis pas une Superstar


Ni même une star, ni une starlette, comme je l’ai précisé plus haut.
J’veux dire j’suis pas connu, vois-tu, en-dehors des gens qui me connaissent.
😀

Sans doute auras-tu noté qu’au tout début, j’ai écrit ceci :

« Et à bien y réfléchir, en fait, je crois bien que je m’en branle. Mais ça n’a pas toujours été le cas. »

Oui, figure-toi qu’au début, au tout début, « j’me voyais déjà ».

Tu vas peut-être te dire que j’ai les fils qui se touchent, et crois-moi, je ne saurais te donner totalement tort à ce sujet.
Parce que oui, il m’est arrivé de me dire « putain si ça s’trouve, j’vais devenir célèbre, passer au JT de TF1, ou même chez Drucker ». Enfin dans l’idée, je me suis dit que j’allais peut-être gagner un genre de notoriété.
Je te reparlerai – à l’occasion de plusieurs autres épisodes de cela. La notoriété, la téléréalité, les « métiers du web » etc.

En fait, c’est bien d’avoir de l’ambition. Il faut juste ne pas se tromper d’objectif.


Connais-tu Stomy Bugsy ?

Parce qu’il me revient à ce sujet une anecdote concernant Stomy Bugsy.

Si je me souviens bien, il venait de créer sa société de production, et répondant au journaliste qui lui demandait quelle était son ambition, il lui a répondu quelque chose comme « tu vois l’immeuble de Sony Music ? Je veux le même ».
Je ne sais plus trop ce que l’interviewer lui a dit, et Stomy a enchaîné quelque chose du genre « dans la vie, si tu veux quelque chose de moyen, regarde en haut, pas en bas ».

Ce jour-là, j’ai réalisé que Stomy, il n’était pas seulement beau gosse. Il en a aussi beaucoup dans la tête.


Tout cela pour te dire que j’ai un peu rêvé tout éveillé, et que c’est bien de rêver. Après, pour que le rêve devienne réalité, tu as le choix entre continuer à rêver, ou bosser.
J’ai choisi de bosser.
Par ailleurs, être célèbre n’est pas une finalité qui m’intéresse. Tu me diras, c’est bien parti.

Ensuite, et je reviendrai longuement sur ce sujet, devenir célèbre, c’est un projet plus ou moins foireux.
Pas dans le sens de « pas réalisable », mais bien plus dans le sens de « c’est pas forcément un projet de vie, en fait ».
Ceci souligne à mon sens le côté foireux de nombre d’émission de téléréalité. Qui se trouve résumé dans sa forme extrême avec une émission comme « Maman et célèbre ». Déjà le côté célèbre, c’est pour les addicts des influenceuses etc. et par ailleurs que je crois que nous tombons là dans la représentation la plus parfaite de la vacuité d’une certaine nouvelle télé. Je te passe les émissions dans lesquelles tu vois une bande de gens en calebar qui jouent des scènes d’embrouille et se promènent en décapotable pour allez chez McGros.

Mais si ça distrait des gens, après tout…

Enfin pour ma part, je souhaite bien entendu continuer à faire progresser l’audience de mon site, mais pas pour devenir célèbre. Juste pour que ça satisfasse mon besoin narcissique et me permette de faire raquer mes futurs partenaires (j’parle pas des actuels, au cas où ils liraient… j’veux pas les faire fuir).


3- La troisième partie de la révélation du secret de RYL


Sache, cher lecteur, que l’intégralité de cette série aurait pu être écrite par un blogueur soi-disant célèbre mais qui aurait parlé sous couvert d’anonymat.

Si si, j’te jure. Même que je t’explique tout cela juste après, et également pourquoi finalement ça ne s’est pas fait.


L’Origine de la série

Il y a un bon moment de cela – facilement 1 an – à un moment, je me suis posé la question de créer un compte auteur bidon, qui aurait tenu une chronique de ce genre. Sauf que ce vil mytho issu de mes personnalités multiples, ben lui, même pas il t’aurait avoué qu’il n’était ni une superstar, ni un blogueur.

Pour t’expliquer comment mon cerveau avec des fils qui se touchent en est venu à imaginer une telle supercherie, je dois te parler d’un film absolument succulent : L’Associé, de René Ganville, avec le prodigieux Michel Serrault.

Je te laisse lire le pitch, voire tout la fiche.

Mais voilà, j’ai abandonné l’idée. L’idée de créer cette série sous la forme mytho, donc.

En outre, il y a eu « 2020, l’Odyssée de la chiasse » (thème que je développerai au sein d’un autre épisode), qui a eu pour conséquence un recul vis-à-vis de la fréquence de mes publications. En d’autres termes, je n’ai quasiment rien produit en matière de billets durant 2020.
J’ai juste continué à travailler sur le fond – allez, faisons la blague : « et on sent bien que tu le touches souvent », partie du travail aussi nécessaire qu’ingrate, parce que ça n’est pas la plus visible.


Pourquoi ai-je renoncé à cette supercherie ?

Mais pour toi, mon Loulou. Toi qui me lis, en ce moment même.

Parce que malgré les très nombreuses tentations offertes par le domaine de la pipeualogie du web, je renonce à ce type de pratique (sauf si elle est assumée, explicitement).
Je souhaite continuer à développer l’audience, comme je l’ai déjà écrit, mais pas à n’importe quel prix.
C’est mon côté parfois idéaliste.

De même : j’ai peu de commentaires sur Ride Your Life à ce jour, là où certains de mes collègues inondent leurs sites / blogs de commentaires bidons qu’ils posent eux-mêmes. Attention, je ne dis surtout pas que tous les sites / blogs qui ont des commentaires usent de cette pratique. Je dis juste qu’elle est courante, surtout quand un site / blog démarre.
Et crois-moi, ça n’arrange pas mes affaires (d’avoir peu de commentaires). Je te dirai pourquoi au sein de l’épisode consacré au référencement.

Après, d’une manière générale au niveau de ma vie, ne va pas penser pour autant que je n’ai jamais légèrement arrangé la réalité.
Comme à peu près tout le monde je l’ai fait ; par exemple en envoyant une photo de Tom Cruise pour pécho sur le web (sur un malentendu, mais je te confirme, le malentendu est dissipé à l’occasion de la rencontre), en promettant à mon chef des ventes que j’avais bossé comme un ouf alors que j’étais allé au cinéma, en disant à une fille « si si t’es super sexy » (alors que non, hein).

Sache toutefois que tout cela, c’était avant. Depuis, j’ai rencontré Grand Skippy, et il m’aide à être sincère.
Bien sûr, je pécho beaucoup moins souvent. Mais que veux-tu, dormir du sommeil du juste, ça n’a pas de prix.

Par contre, pour en revenir à la question des commentaires… pas que je te fasse un appel du pied, mais puisque tu te donnes la peine de parcourir mon site qui n’est pas un blog, n’hésite pas à laisser des commentaires.


4- Superstar du Blog | Épisode 0 | Bonus Tracks


Que veux-tu… j’suis un kid des années 1980.

Savais-tu que le beau Luke Goss – un des 2 jumeaux (le batteur) – menait également (et principalement, ces 20 dernières années) une carrière au cinéma ?
Par exemple, le Prince Nuada dans Hellboy II | Les Légions d’Or Maudites, c’est lui.
C’est ouf, non ?


Parce que « Ceci n’est pas une pipe », et que cette chanson est absolument géniale, notamment dans cette version.


Comingue Soune

(désolé, mon accent anglois est à chier)


L’Épisode 1 | « De la Vérité » | en cours de rédaction.
L’Épisode 2 | « Parce que c’est notre Projet » | en phase de préproduction (casting en cours).
L’Épisode 3 | « Le Biotope du Blogueur » | en phase de préproduction (là c’est bon, j’ai la liste des acteurs).
Je te tiens informé dès qu’ils seront en ligne. Sais-tu comment ?
En les postant. Quand ils seront terminés, donc.


La zebi,

Olivier



Crédits :
Illustration principale : Image par Peter H de Pixabay

Musique et Vidéos : Youtube et les ayants droit