Synchronicité : quand l’Univers nous fait coucou

Synchronicité : quand l’Univers nous fait coucou

8 septembre 2022 1 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 6 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Ce que l’on désigne sous le terme de Synchronicité, ce sont ces phénomènes qui surviennent de temps en temps et nous font profondément réfléchir sur la notion de hasard.

Ce matin, je venais à l’instant de publier un article consacré à Road to Nowhere de Talking Heads.

Dans les minutes qui suivent, je reçois un appel de Nick de Undergroundstore, et tout s’est enchaîné façon synchronicité.

J’t’ai perdu(e) ?

Bouge pas, j’te rattrape par la main et j’t’explique tout.


1- La Synchronicité

2- L’appel de mon Nick

3- Gros événement en vue

4- Bonus track


1- La Synchronicité


Je ne vais pas t’en faire des caisses au sujet de ce phénomène, mais disons que j’y suis sensible.

Je me rallie d’ailleurs à Einstein (c’est bien d’avoir une caution scientifique, ça te permet de faire passer ce que tu veux) :

Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito.

Bien sûr, une fois que tu as écrit Dieu, tu perds une partie de l’audience, alors tu peux remplacer Dieu par ce que tu veux – genre l’univers, qui est alors tout de même doué d’une volonté propre, mais ne nous brouillons pas totalement avec les athées les plus déterminés qui t’expliquent que l’univers a été crée suite à un big-bang – un genre de rave party cosmique, décidé on ne sait pas trop comment, sans doute à l’issue d’un brain-storming entre des atomes qui n’existaient pas encore, mais t’inquiète, c’est du ressort de la physique quantique si jamais tu te poses la question de savoir comment ce meeting entre particules qui n’existaient pas encore a bien pu se produire.

Enfin voilà, tu colles donc le nom que tu veux, et celui d’univers me convient bien, toujours est-il que celui-ci nous envoie de temps en temps ces moments de grâce qui te font dire soudain que tout est relié. Façon intrication quantique dans son expression la plus illustrée.


2- L’appel de mon Nick


Nick de Undergroundstore simply the best, comme je l’appelle souvent.
Parce que c’est l’meilleur disquaire de l’univers. Tout simplement.

Donc, vraiment dans les quelques minutes qui ont suivi la publication de l’article sur Road to Nowhere, le Nick m’appelle. Nous causons de choses et d’autres, et à un moment, il me fait part d’une nouvelle tout à fait réjouissante (je t’en cause de façon plus détaillée au sein du chapitre suivant) : son shop Undergroundstore va fêter ses 17 ans, le 17 septembre de cette année 2022.

Et elle est où la synchronicité dans tout ça, vas-tu peut-être te dire…

J’y viens.

Nick me dit donc qu’il va mettre en avant le disque « 17 ans » de not’ Cloclo national histoire de faire un clin d’œil. Bouge pas, le truc de ouf arrive précisément maintenant.

Comme je t’ai dit (oui j’me répète), je venais de publier l’article sur Talking Heads, et j’y fais notamment référence à un article publié sur RYL, consacré au Grey Whistle Test il y a pas mal de temps.
J’étais en train de rechercher au sein de mes favoris Youtube l’une des chansons proposées au sein dudit article, à savoir « At Seventeen » de Janis Ian. Une perle de la musique pop, pas moins que cela.


– Source : Youtube | Janis Ian – At Seventeen (live @ OGWT) –

Dans son discours avant la chanson, Janis fait référence aux cheerleaders, connexion parfaite avec le titre de St. Vincent sélectionné ici >>

C’est beau la synchronicité :p


Forcément, je dis à Nick « ben si tu as la version originale de Janis Ian, ça va le faire encore plus ».
Et là, Nick me répond « mais bon sang mais c’est bien sûr, je viens même de rentrer plusieurs disques de Janis Ian ».

J’enfonce le clou cosmique en précisant qu’au sein de l’article sur Talking Heads, je parle du fait que tout est relié. Et là, mon Nick me dit « synchronicité ».

Truc de ouf j’te dis.

Maintenant, je vais te causer d’un événement d’ampleur cosmique qui me tient à cœur (et en plus, ça rime).


3- Gros événement en vue : joyeux anniversaire Undergroundstore !


Comme évoqué plus haut, tout bientôt – à savoir le 17 septembre 2022, ça va être l’anniversaire des 17 ans de Undergroundstore.

Nick et Undergroundstore, c’est 17 ans au service de la musique, des disques vinyles (principalement), de dévotion envers ses clients pour lesquels il déniche des pépites, le tout dans un shop aussi cosy qu’un cottage anglais, dans une ambiance qui te transporte à Brooklin ou tout autre quartier de New-York de ton choix.

Il faut y aller pour s’en rendre compte vraiment.

D’ailleurs, pour y aller, c’est assez simple :

Undergroundstore
168 Rue de la Sous-Préfecture
69400 Villefranche-sur-Saône
Site web : https://www.underground
store.fr

Jours & horaires d’ouverture :

  • Lundi & Vendredi 9h-Midi
    (si jamais tu ne bosses pas ces jours-là ou que tu sèches les cours, ce que je désapprouve).
  • Mercredi 14h30-19h30
    (juste après ta session de skate).
  • Samedi 9h30-12h30 et 14h30-19h30
    (et là tu vas ensuite manger chez Philou, juste à côté).

L’anniversaire en question, j’essaierai de t’en causer plus en détail prochainement.

Je fais un nœud à ma fourchette de barbecue afin de m’en souvenir…


4- Bonus tracks


– Source : Youtube | The Police / Synchronicity II –

Ouaip, parfois, malgré ce que je pense, mon imagination n’est pas si développée que cela…

Et là, en découvrant le clip (je ne me souviens pas l’avoir vu auparavant), je me suis dit « mais ouate de phoque, le dard est déguisé en Billy Idol et il rempompe le clip de The Wild Boys de Duran Duran ».

Par égard pour toi, lecteur chéri, j’ai tout de même vérifié les dates respectives de sortie des chansons et du clip…

Et là, big surprise et ouate de phoque once again : le clip de Synchronicity II est sorti avant celui de The Wild Boys. De là à te dire que Russell Mulcahy (qui avait déjà accroché des clips bien sympathiques à son palmarès) a copié le clip de The Police, il n’y a qu’un pas, que je ne franchirai pas.

Le clip de The Police a été réalisé par le duo Godley & Creme.

Oui, ça fait tout de même très marque de sex toys comme nom, j’avoue…

Fin’ bref, m’en voilà sur le cul, tiens.


Et comme je ne suis pas spécialement fan de cette chanson des policemen, j’en profite pour te proposer The Wild Boys de Duran Duran, l’un des groupes les plus over-pétés de l’univers – avec Simon Le Bon en héros à la Mad Max.

Lequel Simon faillit se noyer durant durant (arf, j’ai encore bouffé un clown ce matin) le tournage suite à une défaillance de la mécanique d’entrainement des ailes du moulin. Simon qui est l’un des chanteurs les plus underrated de l’univers, dixit moi-même également.

– Source : Youtube | Duran Duran / The Wild Boys –

Et puis Mirko Cro Cop a utilisé des années durant cette chanson comme hymne d’entrée sur les rings, alors voilà, c’est une chanson de bonhomme, tu comprends.
Et c’est un bonhomme Mirko, j’suis sûr qu’il fait des barbecues, ces symboles de virilité, dixit madame la députée Sandrine Rousseau.

Car oui, quand les hommes se mettent à la cuisine afin de soulager leurs compagnes, paf, c’est un truc symbole de virilité. Là j’ai pas bien trouvé la synchronicité (ni la logique, à part peut-être une envie de nous couper les burnes une fois encore), j’t’avoue.

P’tain, nous sommes bien barrés, j’te l’dis.

Bien, laissons les enfileurs de perles ici, et passons à une synthèse de cet article.


Synthèse : l’essentiel de cet article

J’espère que tu auras retenu les faits principaux de cet article, que je te résume ainsi afin de t’aider, au cas où je t’aurais égaré(e) en te parlant de physique quantique, de big bang ou de barbecue :

  • Nick et moi sommes en contact télépathique.
    C’est scientifiquement prouvé, de nombreuses études en attestent.
  • Undergroundstore fête ses 17 ans ce mois-ci.
  • Simon et Mirko sont des bonhommes.
    Sting j’saurais pas bien te dire.
  • Si tu fais des barbecues, t’es rien qu’un macho qui entretient une société patriarcale et par conséquent oppressive.
    Sauf si tu fais cuire de la viande dite blanche. Pour ce qui concerne le canard, faudrait des études complémentaires parce que ça reste ambigu, tu comprends (c’est plutôt une volaille, mais sa viande est rouge, alors forcément, hein, ça n’aide pas).
  • Si tu es une femme et que tu fais des barbecues, tu es une traitresse à la cause.
    Quelle cause ? La cause toujours, tu m’intéresses.
  • Nick d’Undergroundstore : Simply The Best.

Bisous mes chéris 🙂

Olivier



À lire également sur RYL :




Crédits :

Illustration principale : Image par Andrei Cássia de Pixabay
Musique et vidéos : Youtube et les ayants droit
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leurs détenteurs respectifs


Sources documentaires :

L’Univers
Et Wikipedia, of course…


Le Blog de RYL, c’est par ici >>


Auteur de l’article :

Synchronicité : quand l'Univers nous fait coucou
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)