Comics LUG Pocket | Les Comics de Vlad

Comics LUG Pocket | Les Comics de Vlad

25 avril 2021 2 Par Vlad Basarab
+6
Temps de lecture estimé : 5 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Comics LUG Pocket : les illustres et regrettées Éditions LUG ont publié des décennies durant de très nombreux titres au format de poche.

Un retour en enfance, avec un morceau de mon histoire, de celle d’un professeur déterminé et généreux, et de mes Comics à moi.



La découverte de la Lecture en 6ème


Pessac | Nouvelle Aquitaine | Latitude 44.085 – Longitude -0,630 | Septembre 2008

Je viens de rentrer en 6e depuis peu… un petit collège Art déco aux odeurs post urbaines d’huile, de mazout, de goudron chaud et aux façades mangées par les tags et les grafs zarb de Benjamin Serrano

J’ai de bons résultats… enfin je crois… et pourtant je ne sais toujours pas lire…. en 6e…. la honte.
Paradoxalement, c’est mon prof de math qui s’en rend compte le premier… Allez savoir pourquoi…
Les voies de la pédagogie et de l’enseignement sont décidément impénétrables…. et puis, faut dire quand même que j’ai pas mal triché toutes ces années…
Un enfant de la balle plus habitué à taper le carton qu’à découvrir Saint Ex et son petit renard, le soir à la veilleuse. 

Il me prend alors entre 4 yeux, avec son visage taillé à la serpe, sa voix de stentor qui ne souffre aucune contestation possible. En même temps, avec sa stature, on n’a pas trop envie d’aller lui frotter les oreilles au gugusse. Il me dit alors : 

« Bon on va laisser tomber les maths pour cette année ton niveau est plus que correct…tu vas apprendre à lire à la place ».  

Il me chope par l’épaule et m’entraine au fond de sa classe vers une immense armoire en noyer brun qui dénote avec succès à la déco industrielle – épurée – et aux sonorités métalliques de l’établissement. 

Il l’ouvre avec une infinie douceur, inimaginable pour un homme de sa trempe ; je sens alors un amour véritable et profond traverser ses yeux, comme s’il venait de retrouver son précieux, perdu depuis tant d’années.


Le Trésor de mon professeur : sa collection de Comics LUG Pocket


Je vois alors apparaitre sous les miens ébahis, son trésor… sa plus grande fierté… et je me sens très honoré qu’il m’ait choisi, moi, pour me la faire partager…

Des BD, des dizaines de BD, des centaines de BD, des milliers de Comics tous plus colorés les uns que les autres, soigneusement classés par ordre de parution sur plusieurs rangées…
Certains valant même probablement une petite fortune. C’est Zembla, C’est Nevada, c’est Mustang ou Rodéo, c’est Kiwi, c’est Ombrax ou Yuma mais c’est surtout et presque exclusivement pour moi Tex Willer

Il retrouve alors de sa superbe et de son assurance et reprend fermement :  

« Maintenant tu lis ! Je viendrai te voir et t’aider de temps en temps mais je t’avertis… si tu en abimes un seul…je te déglingue » … et il repart nonchalamment faire cours aux autres élèves de sa classe, comme si de rien n’était.  

C’est donc de cette manière, …  bercé par Tex Willer et Kit Carson, cajolé presque quotidiennement par l’univers des éditions LUG et SEMIC aux couvertures ahurissantes que j’ai appris à lire… et par la suite que j’ai aimé lire, jouer avec les mots, les dévorer, les déguster mais surtout les faire partager. 

Comme l’a décrit Olivier dans un de ses billets, le terme Comics est un terme venu des États-Unis pour désigner la bande dessinée. Il provient du mot signifiant « comique » en anglais car les premières bandes dessinées publiées aux États-Unis étaient humoristiques.


Comics LUG Pocket
– Collection privée de Thomas –

En France, le terme « comics » est beaucoup plus récent (milieu des années 80 je crois) et finit par être presque assimilé à  la « bande dessinée de super-héros ». 


Les Comics : ça n’est pas que…

Pour le commun des mortels, le mot « Comics » est effectivement synonyme de BD de super-héros Marvel ou DC.
Une courte bande dessinée dans laquelle un hercule en collants bleus et slip rouge fend les cieux, où des orphelins se déguisent en chauve-souris ou en homme araignée pour combattre le crime et où un scientifique introverti se transforme en monstre vert énervé. 

Pour moi c’est tout ça à la fois mais c’est aussi et surtout Tex Willer, un Texas Ranger, un héros sans peur et sans reproche, dans la grandes lignées des pistoleros de l’époque…
Un mélange de John Wayne et de Clint Eastwood, très courageux un tireur émérite défenseur du peuple indien…
En gros, l’archétype même du cow-boy bagarreur, dur, honnête et droit qui n’hésite pas à contourner la loi pour faire respecter l’ordre et le sens de la justice.  

On le retrouve pour la toute première fois dans un petit périodique italien « Fumetti » dessiné par le grand maitre Giovanni Luigi Bonelli.

Mais c’est en France dans la période d’après guerre qu’il apparait le plus longtemps – pendant plus de 70 ans – aux Éditions LUG, qui publieront ses aventures jusqu’en 2003, dont certaines sont de véritables petits bijoux ; je conseille de lire La Mort de Lylith ou La Jeunesse de Kit Carson).

Les Éditions LUG sauront lui rendre hommage tout en redorant l’image flétrie de  l’Amérique du 19e fracturée par la guerre de sécession et les haines raciales.

J’en profite pour revenir sur cette société qui a marqué de très nombreux lecteurs de plusieurs générations.


Les Éditions LUG et les Comics au format Pocket


Les Éditions LUG voient le jour  en 1950 à Lyon…

Un nom prédisposé, diminutif de Lugdunum, en référence au site Gallo Romain Lyonnais.

LUG c’est presque aussi immédiatement un label « Pockets » (comprendre petits formats : 13 x 18cm) en noir et blanc.
À ses débuts, la société réédite seulement de vieilles bandes dessinées françaises et italiennes en noir et blanc, mettant en scène des aventuriers ou des cow-boys. Mais très vite elle publie des séries originales ; séries qui font le bonheur des kiosques jusque dans les années 1980 de part leurs couvertures, leurs accroches dynamiques et le rythme de leurs histoires. On compte bientôt pas loin de 75 titres phares dont les principaux sont :
BlekKiwiMustangNevadaOmbraxRodéo (avec Tex Willer), Yuma et Zembla

Dans les années 70 l’éditeur se spécialise dans le récit de super héros et fait connaître en France les personnages de Marvel Comics avec des titres tels que FantaskMarvelStrangeSpécia StrangeMustang  NovaTitans ou Spidey, ainsi que des albums reprenant ses personnages incontournables comme Les Quatre FantastiquesL’Araignée, les X-Men


Déclin et fin d’une ère


Malheureusement au milieu des années 1980, Alban Vistel le principal éditeur de LUG tombe malade et meurt en 1994, entrainant avec sa disparition le déclin des éditions LUG, complètement marginalisées de toute façon depuis l’essor de l’univers cinématographique et la baisse de la popularité des supers héros.
Son principal acolyte de toujours Marcel Navarro en profite pour prendre sa retraite et pour vendre ses droits à un éditeur Suédois les Éditions SEMIC dont le nom est cette fois une combinaison du mot suédois pour les bandes dessinées, « serier », et le mot anglais pour la même chose, « comic ».

Cependant, Thierry Mornet, le visionnaire, le rédacteur en chef de cette nouvelle édition quitte la rédaction, suivi en 2005 d’une grande partie de son équipe, date à laquelle Semic perd la plupart de ses licences américaines avec moins de 4 000 exemplaires vendus par tirage…. C’est la fin de l’univers des Pockets, la chronique d’une mort annoncée pour les éditions Semic et avec elle la disparition des héros qui nous ont vus grandir.


Mais les héros ne meurent jamais véritablement ; ils vivent éternellement dans la mémoire de ceux dont ils ont accompagné l’enfance et façonné l’adolescence.
Je conserve précieusement mes Comics LUG Pocket, et les souvenirs qui leur sont attachés.



Crédits :
Illustration Principale : Nicholas Gemini, CC BY-SA 4.0 https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0, via Wikimedia Commons

Autre illustration : collection privée de Thomas


Vlad Basarab
Les derniers articles par Vlad Basarab (tout voir)
+6