La Manufacture De Vinyles

La Manufacture De Vinyles

9 janvier 2022 1 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 6 minutes
Bookmark

No account yet? Register

La Manufacture De Vinyles : une pépite française dans le monde de l’édition musicale.


Pour certains d’entre vous, la mention de l’expression « disques vinyles » va évoquer de magnifiques souvenirs, pour d’autres, elle peut en appeler à l’archéologie.

Comme pour de nombreuses créations humaines et marchés, le disque vinyle connait des cycles.
Ces cycles sont souvent résumés ainsi : Lancement / Croissance / Maturité / Déclin ; j’y fais référence ici >>

Mais bien souvent, un autre type de cycle peut être mis en lumière : Construction / Déconstruction / Reconstruction ; encore une fois au sein du même article, j’en cause ici >>

En fait, ces 2 cycles peuvent être observés pour le cas du marché du vinyle ; j’y reviendrai plus en détail à l’occasion d’un autre billet.

Aujourd’hui, gros plan sur cette société française, sise dans le beau département de la Haute Savoie, celui-là même que Francis Cabrel évoque dans l’une de ses chansons.


La Manufacture De Vinyles | L'Atelier
– Source : LMDV | L’Atelier –

C’est parti pour la découverte de La Manufacture De Vinyles !


Sommaire :


1- Présentation & Historique

2- Inside LMDV

3- Pourquoi faire presser un Disque Vinyle ?

3- Faire presser un Disque Vinyle

4- Informations de Contact


1- La Manufacture De Vinyles | Présentation & Historique


En 2017, Phil Margueron – un passionné de musique et de technologie – embarque sa compagne et quelques autres passionnés dans un pari audacieux : recréer en France une société indépendante de pressage de disques vinyles.

L’essai est transformé, et en beauté.

En parallèle, Phil lance son propre label – Deviation Record – dont la vocation est de proposer à des artistes de tous horizons une solution d’enregistrement, sans « tri sélectif » mal orienté. Il fonctionne au coup de cœur, à la foi en un projet, un artiste, un groupe.

Après 4 années de développement et de succès, Phil décide de céder ses parts à deux investisseurs expérimentés en matière de production musicale : Corinne Marion-Gallois – déjà à la tête du label New Gold Dream Records – et Thierry Welter – créateur de Vinyl Corner, spécialiste de la vente de disques vinyles – Gam et KPDP.

Phil reste pleinement impliqué au sein de la Manufacture De Vinyles – dont la raison sociale devient au passage LMDV – puisqu’il reste en charge de l’artwork et de la partie technique de l’audio.

Afin de faire face à son importante croissance, l’équipe s’est élargie, accueillant notamment Vince, Guillaume, Lucas, Jean-Phi & Geoffrey, tous dévoués aux clients de LMDV autour d’un même esprit : proposer à des musiciens un pressage de qualité, avec de nombreuses possibilités artistiques (vinyles de couleurs, pochettes mettant en avant le cover art, livrets imprimés…).

LMDV, c’est une histoire de passion et de qualité au service de la musique enregistrée.


2- La Manufacture De Vinyles | Inside LMDV


Comment fabrique-t-on un disque vinyle ?

Figure-toi que c’est presque une histoire bretonne, ou liégeoise.


Process de fabrication d’un disque vinyle

Au départ, il y a des granulats de vinyles. Ces granulats sont portés à leur température de fusion, ce qui permet d’obtenir une pâte (tu commences à voir le parallèle avec les crêpes et les gaufres :p).

Cette pâte – sous la forme d’un petit cake – est versée dans une presse à vinyles, d’abord composée d’un moule (ça y est, tu as l’image des gaufres) et de la presse à proprement parler. Cette presse maintient la température à l’aide d’un jet de vapeur.
La juste dose ajoutée, la presse fait son office afin d’aplatir la « galette ». Le sillon est gravé via un master intégré à la presse.

Si ainsi décrite, l’opération semble presque simple, il n’en est rien.

Tout comme pour la réussite d’une recette de cuisine, tout est affaire de dosage, de précision et au final de savoir-faire.
L’expérience des opérateurs, et leur talent, est indispensable à la bonne réalisation de chacun des opérations successives.

La Manufacture De Vinyles
– Source : LMDV | La Presse –

Une fois la galette pressée, les quelques surplus autour du disque sont minutieusement éliminés, ceci afin d’obtenir un disque parfait.
Il faut ensuite laisser refroidir les disques nouvellement pressés, qui au terme de cette opération seront prêts à être emballés – et dégustés sans modération par d’authentiques amateurs de musique.


Une recette vintage, une méthode moderne


La Manufacture De Vinyles
– Source : LMDV | Le Bureau des boss –

Quand on parle de vintage, on pense parfois à tort que les méthodes et process de fabrication restent inchangés.

C’est souvent trompeur.

Ce n’est pas parce que tu refabriques des produits (jugés) anciens que tu dois le faire avec des bouts de ficelle et sans tenir compte des avancées techniques.

Dans le cas de LMDV, par exemple, les problématiques environnementales sont prises en compte, là où il y a 40 ou 50 ans, il ne s’agissait pas d’une préoccupation.

Par ailleurs, si la méthode de pressage est ancienne, LMDV vient de se doter d’une toute nouvelle presse inspirée de celle qu’utilise l’illustre Jack White & Third Man Pressing. Rien que ça !

Le projet concrétisé par LMDV, c’est de faire de l’ancien avec les normes environnementales modernes, et des outils tout aussi modernes… mais dans le respect de la tradition.

C’est bien cela qui résume l’esprit de LMDV : faire revivre le disque vinyle en optimisant le respect des qualités de ce magnifique support ET les technologies et préoccupations environnementales modernes.
C’est aussi cela, bâtir un monde meilleur : ne pas renier le passé – surtout pas – mais en éviter certains écueils, pour n’en retenir que le meilleur.


3- Pourquoi faire presser un Disque Vinyle ?


Pour de nombreuses bonnes raisons :

  • Obtenir un très beau support gravé pour ta musique.
  • Faire revivre les craquements, et les bruits qui rendent la musique plus vivante.
  • Créer un support artistique multiple : gravage physique, livret de présentation, pochette…
  • Obtenir un modèle économique plus rentable pour les musiciens.

Ce dernier point est abordé en profondeur au sein du billet sur le thème « La Musique et le Numérique ».


Disques Vinyles et revenus des Musiciens

Quand j’ai contacté Corine le mois dernier afin de rédiger cet article, elle a insisté sur ce point : sur le plan économique, il y a un intérêt majeur à enregistrer et faire presser des disques vinyles, pour ce qui concerne les artistes.


Une source de revenus pour les artistes


Comme évoqué plus haut, j’aborde cette question en profondeur au sein de cet autre article… mais je rends à Corinne ce qui est à Corinne, car c’est elle qui m’a éveillé à cet aspect de la question.

Le modèle de la musique enregistrée au format numérique (celle qui est achetable par téléchargement – pour ceux qui ont encore la délicatesse d’acheter…) a largement spolié les artistes musiciens.

À une baisse de prix du support (c’est sûr qu’une unité de stockage sur un serveur, ça coûte moins qu’une galette, et c’est duplicable à l’infini) s’est ajoutée une diminution du taux de rémunération pour les musiciens (par l’opération de l’esprit pas saint, je suppose, et sans aucune explication valable).

Faire presser des disques vinyles, cela présente des avantages significatifs : augmenter les revenus du musicien, et également proposer un contenant qui peut être riche : couverture soignée (le fameux cover art, dont je te reparlerai bientôt au travers d’un livre somptueux), livret avec les paroles et/ou de petites histoires autour de l’artiste ou de ses chansons.

Acheter un disque vinyle, c’est aussi réapprendre à savourer une création. Préférer être gourmet que glouton.
Le téléchargement a effectivement fait de certains des gloutons, qui téléchargent, téléchargent, et consomment la musique comme on gobe des bonbons.

La Manufacture De Vinyles
– Source : LMDV | Corinne Marion-Gallois –

Et cela est bien dommage !

Car derrière un disque, il y a une multitude d’artistes et de talents divers & variés.
L’artiste ou le groupe lui-même, bien entendu, mais aussi les techniciens (ingénieurs son et autres), les musiciens de studio, les illustrateurs etc.

Un disque vinyle bien conçu, avec une jolie pochette, ça permet de mettre tout ce monde plus ou moins visible en avant, et de contribuer à le nourrir.
Tout en délivrant à l’acheteur une découverte bien plus complète, bien plus riche. Un disque vinyle dans une pochette, c’est un bel objet. C’est aussi un rituel, une expérience sensorielle. On découvre d’abord le contenant, on l’effeuille délicatement, puis on le place sur une platine disque et là… c’est le pied.
Tout le monde s’en trouve gagnant, en fait.


Restons en Contact


D’une manière simple et non intrusive :

Tu saisis ton adresse mail, tu cliques sur le bouton, et tu recevras alors une simple notification par mail dès qu’un nouveau billet est publié.

Je t’ai bien regardé quand tu as lu celui-là : tu as souri, parfois même tu as ri. Et/Ou alors tu as appris des choses.
Abonne-toi au kiff. C’est gratos. J’en ai la larme à l’œil tellement c’est beau, d’ailleurs.

Parfois, le bonheur, c’est simple comme un clic.


Paie ton kiff en partageant

Comme je sens que tu es sur une bonne lancée : si ce billet t’a plu, partage-le sur Facebook.
Quelques clics et tu nous aideras à développer notre audience.
Ride Your Life, c’est libre d’accès, mais ça ne veut pas dire gratuit : paye ton kiff en partageant :p

La Direction te remercie pour ton paiement qui ne t’aura pas coûté de sousous 🙂


4- Faire presser un Disque Vinyle par LMDV


Parce que c’est tout de même le but.

La finalité, c’est de vendre ensuite ton disque, afin de gagner des sousous.


Pour faire presser un bon disque vinyle, il faut…

  • Un bon presseur : LMDV.

Ça, c’est fait.

Et en amont…

  • Un bon mastering (et donc également, un bon enregistrement, et un bon mixage).

Concernant le MASTERING, LMDV te propose cette page, qui comporte de sages conseils ainsi qu’un fichier PdF relatif aux prérequis techniques.
Le respect de ces consignes est indispensable à l’obtention d’un résultat à la hauteur de tes attentes.

Le mieux à faire : si tu souhaites faire presser un disque vinyle de qualité, tu contactes l’équipe de LMDV.
Tu trouveras alors une oreille attentive, celle de professionnels de la musique et du pressage.

LMDV saura te conseiller – et te fournir – pour tout ce qui concerne le produit fini : pochette, emballage, impression de livrets etc.

Pour les contacter, je te donne les infos ci-dessous.


À lire également sur RYL :



In Vinyle Veritas de Patrick Betaille | Éloquence et désaveu du Cover Art



5- La Manufacture De Vinyles | Informations de Contact


LMDV

Téléphone : 04 50 64 92 62 | +33 (0)4 50 64 92 62 depuis l’étranger.

Mail : admin [at] lamanufacturedevinyles.com

Site web : https://lamanufacturedevinyles.com/


Pour un résultat PRO, contacte les PROS de LMDV.


Si tu souhaites faire briller ta musique et améliorer tes revenus, tu sais ce qu’il te reste à faire !

LMDV, c’est made in France et 100% RYL approved.


Merci Corinne 🙂

Je tiens à remercier chaleureusement Corinne pour toutes les informations qu’elle m’a gentiment données, ainsi que pour les photos fournies.

Merci pour son temps et sa disponibilité, malgré un mois de décembre surchargé en raison du déménagement occasionné par le succès croissant de LMDV, qui a dû doubler sa surface afin de faire face à une demande croissante.

Je souhaite à toute l’équipe LMDV un succès grandissant et constant, et la félicite pour maintenir une production locale, au sein de la merveilleuse Haute-Savoie 🙂


Bisous mes Loulous 🙂

Olivier



Crédits :
Illustration Principale : Image par StockSnap de Pixabay

Autres photographies : LMDV
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leurs détenteurs respectifs
LMDV est une société enregistrée au RCS sous le numéro 90004692100012


Sources Documentaires :
LMDV



Auteur de l’article :

La Manufacture De Vinyles
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)