8 Février | Éphéméride RYL

8 Février | Éphéméride RYL

8 février 2023 0 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 9 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Comme pronostiqué à l’occasion de l’article de l’Éphéméride RYL consacré au 7 Février, le 8 Février arrive ce jour. Telle une mécanique qui ne s’enraye jamais, le calendrier déroule son plan, jour après jour.

C’est inouï, et si je puis me permettre, ça, ça arrive toujours en temps et heure et le calendrier ne fait jamais grève. J’me comprends.

Et joyeux anniversaire à toi si tu es né(e) un 8 février !


SOMMAIRE :


1- Bien joué Madame LOSEILLE

2- Ils sont nés un 8 Février

3- Ils sont retournés poussière d’étoile un 8 Février

4- La photo de couverture
Je te le concède, si la photo est magnifique, reconnaître de qui il s’agit n’est pas d’une grande évidence.
Mais cet immense auteur ainsi statufié est l’objet de notre Gros Plan du jour.

5- What Else?
Tout plein de choses. Encore une journée riche, pour ne pas dire multimillionnaire (dédicace au Comte de Bouderballa).

6- Bonus track

En Savoir Plus >>

Auteur(s) de l’article | Likes | Partage | Commentaires >>
Fais-toi plaiz’, like, partage et commente, ça nous fera plaisir également. Merci pour ta contribution 🙂


1- Bien joué Madame LOSEILLE


Notre voyante / astrologue maison nous l’avait prédit, et elle avait bien raison : nous sommes le 8 février.

Tu souhaites une consultation privée de Mme LOSEILLE ?
Envoie-moi 2 500 euros (mode de paiement au choix, liquidités privilégiées – aucun autre moyen de paiement ne sera accepté, mais tu as le choix) et je te communiquerai son numéro surtaxé à 99 euros la minute. Que veux-tu, vivre aux Bahamas, c’est onéreux…


2- Ils sont nés un 8 Février


Je n’ai pas posé la question à Mme LOSEILLE, mais il me semble qu’il y avait du trigone favorable ce jour-là, lorsque je considère la liste des célébrités remarquables nées un 8 février.

Voilà la sélection partiale de RYL :

  • Jules Verne, auteur français connu internationalement et même par moi, c’est dire qu’il est célébrissime (né en 1828).
  • King Vidor, réalisateur états-unien (né en 1894).
    Il s’était fait une spécialité du cinéma à grand spectacle, avec des décors riches et de superbes images.
    Il a notamment adapté à l’écran le roman « Guerre et Paix » de Léon de Bruxelles Tolstoï, dont on ne saurait dire qu’il n’est guerre épais, avec en sublime actrice principale l’extraordinaire Audrey Hepburn.
    Il a fait partie des grands réalisateurs ayant connu la transition du cinéma muet vers le cinéma parlant, à l’instar d’un Charlie Chaplin (qui pour sa part mis longtemps à accepter la bascule).
  • Nick Nolte, acteur états-unien (né en 1941), et qui a bien failli faire l’objet du gros plan du jour en raison de mon très fort attachement à une série magnifique et oubliée de beaucoup – « Le Riche et le Pauvre », dont je causerai forcément un de ces jours sur RYL (généralement, lorsque j’écris cela, ça signifie sensiblement que la rédaction de l’article est reportée aux calendes grecques).
  • Une flopée d’autres acteurs très connus : Lana Turner (née en 1921), Jack Lemmon (né en 1925, la même année que mon Popa), Christian Marin et Claude Rich (nés en 1929), James Dean (né en 1931), Mathilda May (née en 1965, qui a refusé ma demande en mariage, et ça, c’est bien triste)…
  • John Williams, compositeur états-unien / « compositeur et chef d’orchestre américain de musiques de films à grand spectacle » comme le précise très précisément et avec précision l’ami Wiki.

Sélection partiale, écrivais-je donc plus haut.

Pour connaître toute la longue liste des naissances de célébrités un 8 février, c’est par ici >>


3- Ils sont retournés poussière d’étoile un 8 Février


T’sais ce que l’on dit : la vie reprend ce qu’elle donne.

En fait, j’ai recherché, et il s’avère qu’une telle citation n’existe pas sous cette forme, mais en effectuant toi-même des recherches, tu verras que j’avais tout de même plus ou moins raison.

Voilà notre sélection RYL des célébrités appelées à rejoindre les étoiles un 8 février :

  • Del Shanon (décédé en 1990), auteur-compositeur, guitariste et chanteur, l’un des pionniers du rock’n’roll, mondialement connu grâce à sa chanson « Runaway ». Away? Ah ouais ?
    Ouaip, même que cette chanson a eu droit à son numéro au sein de notre série « Songs From the Attic », et que tu peux t’émerveiller en le consultant. Clique ici et tu seras zheureux >>
  • Robert Conrad (décédé en 2020), acteur états-unien, star des séries – il a presque accompli l’exploit inédit d’être l’acteur principal de 3 séries à succès sur 3 décennies : « Les Mystères de l’Ouest », « Les Têtes Brûlées » et « « Sloane, Agent Spécial », qui n’a pas aussi bien fonctionné qu’espéré, d’où le presque exploit.
    Quoi qu’il en soit, 2 de ces séries sur les 3 sont devenues cultes.
    Robert, c’était l’une des plus belles gueules des séries US, et aussi, ne nous mentons pas, l’un des plus beaux p’tits culs de l’époque. Lui et son compère Ross Martin choisissaient eux-mêmes leurs costumes, et Robert savait donc parfaitement faire mouler son joli p’tit cul. Cela valu à l’époque une certaine iconisation de Robert Conrad par une partie de la communauté gay. Et comme j’vous comprends les gars.
    Bref, Robert – lui également – aurait pu faire l’objet du gros plan du jour, mais cela n’est que partie remise (probablement aux calendes grecques, donc).
    Encore un mot afin de saluer son rôle de policier retors dans le film « La Course au Jouet ».

La liste des autres personnalités disparues un 8 février, c’est par ici >>


4- La photo de couverture | Le Gros Plan


Tu n’as pas reconnu l’écrivain représenté sur la photo ?
Tu donnes ta langue au poulpe ?

Il s’agit de Jules Verne.
Posant majestueusement sur un poulpe géant, clin d’œil à son roman « 20 000 Lieues sous les Mers ».


Jules Verne assis sur un calamar géant

La statue en question se trouve dans la ville de Vigo, située en Galice / Espagne.

Pourquoi / comment une statue d’un auteur français se retrouve-elle dans une ville espagnole ?

La petite histoire de cette statue est fort bien documentée ici >>

Et non, je ne vais pas te spoiler l’article concerné.


Un auteur visionnaire

Si le grand Jules n’avait sans doute pas prévu le mouvement woke et le déboulonnage des statues, il avait très bien compris le fait qu’humanité et exploration allaient s’épanouir en chœur grâce à des technologies à venir. Ou pas, hein. M’enfin ça allait gazouiller tout de même.

Dans le cadre de l’écriture de certains de ses romans, il s’entourait de consultants scientifiques (on ne les nommait pas ainsi à l’époque, mais tu as le concept) afin de pouvoir fournir des détails crédibles – d’un point de vue scientifique et souvent théorique – malgré une ambiance et des aventures très futuristes.

Ainsi, si son roman « De la Terre à la Lune » a pu ressembler à une fantaisie digne des plus grands fumeurs de moquette, à l’époque, Jules Verne avait vu juste notamment en situant le point de lancement des engins spatiaux en Floride – non loin de l’emplacement de l’actuel Cap Canaveral, et attribuant par anticipation aux USA la paternité du premier voyage (avec dépose de pied et ultérieurement partie de golf) vers la Lune aux USA. Et il avait même prédit où le vaisseau spatial retomberait (c’est à dire dans l’eau, façon « plouf »).

Lire à ce sujet l’interview de son petit-fils Jean ici-même >>


Ci-contre, une photographie de Jules Verne, prise par Félix « Nadar » Tournachon.

Jules Verne, né le 8 février 1828.
– Source : Wikipedia | Nadar, Public domain, via Wikimedia Commons –

Un commandant Cousteau avant l’heure

Son roman « 20 000 Lieues sous les Mers » est paru en 1869 / 1870 (là je t’avoue que je recopie bêtement, je n’ai pas bien saisi le principe de la parution étalée sur 2 années).

Des projets scientifiques de navires sous-marins étaient déjà à l’étude (les états-uniens en avaient conçu quelques prototypes, genre karts à pédales sous-marins, durant la Guerre de Sécession), mais les premiers prototypes opérationnels et autonomes (comprendre : prototypes ayant permis de plonger ET de revenir vivant + disposant d’un système de propulsion autonome) – furent le Gymnote (encore une merveille technologique conçue et fabriquée par des Français, les ingénieurs Henri Dupuy de Lôme et Gustave Zédé) et le Peral espagnol (et paf ! Encore un lien entre Jules et l’Espagne) – ne furent lancés qu’en 1888 (oui je sais, ça en fait des 8, comme les 8 tentacules des poulpes ; si ça, ça n’est pas un signe du destin…).
Lire à ce sujet cet article tout à fait passionnant >>

J’en viens à mon Commandant Cousteau avant l’heure.

Dans le même roman, le personnage humain principal est le Capitaine Nemo. Scientifique et misanthrope (oui oui, ça existe), Nemo considère que le genre humain rend la vie sur la terre ferme tout à fait détestable, et voit dans les mers & océans un avenir pour la même humanité – qu’il déteste pourtant, certes, mais voilà, hein. Il a en effet tout de même prévu un genre de plan escape pour une p’tite élite de son choix. L’avenir qu’il voit en ces vastes étendues (et volumes) aquatiques se résume à ces quelques détails tout à fait anodins : bouffe, énergie et merveilles à explorer.

Là, rien qu’avec ce personnage et sa vision, tu tiens l’une des préoccupations de nombre de nos contemporains qui œuvrent à la préservation des mers & océans et nous disent que c’est notre avenir (je me renseigne actuellement sur les possibilités de greffe de branchies, mais p’tain, j’kiffe pas la bouffe issue de la mer…).


C’est tout ce que j’ai à déclarer sur le sujet pour le moment, mais tu l’auras compris – et ne m’avais probablement pas attendu pour se faire – Jules Verne fait partie des visionnaires qui ont pressenti des tournants et compris des enjeux déterminants pour l’humanité. Et a su les exprimer dans des romans tout à fait passionnants ayant été adaptés à de nombreuses reprises à l’écran, petit ou grand.


Les adaptations à l’écran

Il y en a eu pléthore.
Une fois encore, je te propose une sélection partiale (sinon je vais en avoir pour 6 mois) avec quelques détails sur les œuvres concernées, dans le sens où je vais te causer très vite fait (promis) d’un film au sein duquel figure le Captaine Nemo, mais qui n’est pas une adaptation à proprement parler du roman.

  • La série « L’Île Mystérieuse ».
    Série dont je me délectais étant enfant, avec le so charming & handsome Omar Sharif dans le rôle du Capitaine Nemo.

Allez, séquence nostalgie, avec le générique et un résumé / extrait de la série :

– Source : Youtube | Générique et résumé de la série « L’Île Mystérieuse » | Chanson interprétée par Monique Pianéa, avec quelques partie parlées prononcées par Philippe Nicaud, qui jouait également dans la série –

J’ai failli chouiner en écoutant de nouveau ce générique. Ne te moque pas, j’suis un garçon sensible.

Cette série de 1973 est une coproduction franco-espagnole (oui, re-paf, encore l’Espagne qui met à l’honneur notre Jules que nous allons finir par partager avec cet autre beau pays).


  • Le film « La Ligue des Gentlemen Extraordinaires » de Stephen Norrington (sorti en 2003).

Pour son Nautilus over-pété et son fabuleux Capitaine Nemo, qui enchaine tirades philosophiques, coups de pied papillon et coups de sabre. C’est l’acteur indien (vaut mieux que deux tu l’auras, ça c’est fait) Naseeruddin Shah qui incarne ce Nemo virevoltant.
En bonus, le légendaire Sean Connery, le plus couillu des gentlemen incorruptibles, incarne quant à lui le personnage d’Allan Quatermain, et la très charmante Peta Wilson endosse les habits de la vampire Mina Harker, celle-là même dont le Comte Dracula est… mordu et suce le sang.
Je ne vais pas te faire tout le casting, mais il est excellent.

– Source : Youtube | Bande Annonce du film « La Ligue des Gentlemen Extraordinaires » –

5- What Else?


Tout plein de choses, mais le contingent d’acteurs célèbres nés un 8 février m’amène à sélectionner cet événement :

  • Première aux USA du film « Naissance d’une Nation » de David Wark Griffith (sorti en 1915).

Là, nous tenons un film qui présente 2 caractéristiques majeures : il est souvent considéré comme le premier blockbuster de l’histoire du cinéma, et a généré de violentes controverses (qui sont simples à comprendre quand tu t’intéresses au film).

Si l’œuvre présente effectivement des aspects et des points de vue plus que douteux (pour ne pas dire qu’elle l’est intégralement), David Wark Griffith a pourtant apporté au cinéma des recettes qui seront ultérieurement reprises, avec beaucoup plus de succès.

Notamment celle du film « Intolérance » : plusieurs histoires distinctes sont filmées et rassemblées au sein d’une même œuvre, visant à former un tout – hélas pas vraiment cohérent dans le cas présent (même s’il s’agissait du but dudit film). Conjugué à un tournage chaotique et d’évidentes maladresses, « Intolérance » a malgré tout ouvert une idée cinématographique effectivement régulièrement exploitée depuis sous la forme de « films à sketch » ou encore de personnages vivant une histoire distincte… mais avec une certaine logique façon suite dans les idées / karma / trame, à différentes époques.

Je prends simplement pour exemples les films « La Belle Histoire » de Claude Lelouch ou encore « Cloud Atlas » de Tom Tywer & des frères / sœurs Wachowski.
Je ne compare pas, je dis simplement que ce concept mal exploité d’un fil conducteur au travers des âges a su être repris bien plus adroitement, depuis.

Le flop considérable constitué par ce film a mis un coup d’arrêt brutal à la success story de D. W. Griffith, qui est mort dans la misère, après avoir tenté – en vain – de renouer avec le succès.

La liste des autres événements survenus un 8 février, c’est par ici >>


6- Bonus track


Souvenirs et Jules Verne obligeant, je te propose cette chanson sortie de mon grenier :

– Source : Youtube | Philéas Fogg / Chanteur Aventurier –

Pour l’anecdote :

Étudiant en BTS Publicité & Communication de 1987 à 1989, j’ai effectué un stage du côté des Sables d’Olonne en juin / juillet 1988, au sein d’une imprimerie. Ne dis pas que tu t’en fous, cela me chagrinerait, et surtout, je t’explique le lien ci-dessous.

Au sein de cette imprimerie travaillait le frère d’un des membres du groupe (le chanteur – Christophe Prudhomme, si je me souviens bien, d’ailleurs).

Le lien avec Jules Verne ?

Je n’insulterai pas ta culture en rappelant que Philéas Fogg est le personnage principal du roman « Le Tour du Monde en 80 Jours » de Jules Verne.


Scoop de ma part – oui je coupe l’herbe sous le pied de Madame LOSEILLE – demain, nous serons le 9 février.


Bisous mes chéris,

Olivier



À LIRE ÉGALEMENT SUR RYL :



NOS 5 ARTICLES LES PLUS RÉCENTS :

  • Cover Ain’t No Sunshine
    Temps de lecture estimé : 5 minutes En 1971, Bill Withers sort son premier album, dont est extrait le sublime single « Ain’t No Sunshine ». Si sa carrière fut relativement courte (15 ans), il laisse un héritage considérable.
  • Ta Voix sur le Répondeur de Renaud Hantson
    Temps de lecture estimé : 7 minutes Souvenir souvenir : en 1986, dans une boîte de nuit des Sables d’Olonne, j’entends un p’tit nouveau chanter « Ta Voix sur le Répondeur ». Il s’appelle Renaud Hantson. Je me dis qu’il va devenir une star de la chanson. Il va faire bien mieux, en fait. Avec des hauts et des bas.
  • Le Port de l’Angoisse de Howard Hawks
    Temps de lecture estimé : 18 minutes Un film mythique, celui de la rencontre entre Humphrey Bogart et Lauren Bacall. Avec un curieux titre en Français, et on en cause aussi. Et de plein d’autres aspects également.
  • The Tide is High par Blondie
    Temps de lecture estimé : 6 minutes En 1980, le groupe Blondie explore de nouveaux horizons musicaux, dont le reggae avec le titre « The Tide is High ». Bonne pioche, c’est le plus gros succès de l’album Autoamerican.
  • Bonjour, vendez-vous des disques des années 1980 ?
    Temps de lecture estimé : 5 minutes « Bonjour, vendez-vous des disques des années 1980 ? ». La question peut sembler simple, mais en fait, non, elle ne l’est pas, en tout cas pas pour tout le monde.

L’ACTU SUR RYL :


SUIVRE RYL (en toute simplicité) :


En renseignant ton adresse mail dans le champ ci-dessous et en cliquant sur le bouton « Abonne-toi à RYL par mail », tu recevras une notification à cette adresse à l’occasion de la publication de chaque nouvel article. Nous ne te spammerons pas (en clair, nous n’utiliserons pas cette adresse mail pour t’envoyer de la pub, et ne la cèderons à aucun tiers) !



CRÉDITS | SOURCES | MISES À JOUR :

Crédits :

Illustration principale : Image par Alejandro Piñero Amerio de Pixabay
Vidéo et musique : Youtube et les ayants droit
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leurs détenteurs respectifs


Sources Documentaires :

Wikipedia
French Steampunk pour la localisation de la statue de Jules Verne
Bides et Musique pour ce qui concerne le nom du chanteur du groupe Phileas Fogg


Notes rédactionnelles & mises à jour :

Article mis à jour le 13/03/2023 (ALPC).


SÉLECTION CULTURE SUR RYL :


AUTEUR(S) DE L’ARTICLE :

8 Février | Éphéméride RYL
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)