Ton tuto est naze, nous dit Yngwie94200

Ton tuto est naze, nous dit Yngwie94200

25 janvier 2022 4 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 6 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Ton tuto est naze, nous dit Yngwie94200 : zut alors, je fais du caca.
Eh bien le CdL est là pour répondre, même quand ça pique, parce que cela aussi enrichit le débat.

Ce Courrier des Lecteurs est donc arrivé au moment même où j’étais en plein brainstorming concernant le programme éditorial des jours et semaines à venir.

Merveilleuse perturbation – positive – que tu m’offres là.


Le message d’Yngwie94200


Ton tuto est naze, nous dit Yngwie94200

Ami(e) lecteur / lectateuze, si tu trouves que le texte est trop petit, c’est parce que tu lis RYL depuis un écran de merde, tout rikiki.

Je t’invite donc à consulter cette page.


Alors comme ça mon tuto il est naze ?


Personnellement, je ne trouve pas. Vu que c’est moi qui l’ai fait.
D’ailleurs, tout à fait objectivement, il est formidable, je trouve. Très complet, pédagogique, rigolo, avec des images toussa toussa.

Mais forcément, je me suis imposé un exercice de relecture afin de vérifier les différents points que tu abordes.


L’objet du délit

C’est ce tuto, que j’ai rédigé avec mon cœur d’enfant et toute ma passion de noob.


17 minutes pour un paragraphe utile

Cher Yngwie, je t’ai vu venir, petit filou.

Sous couvert d’une critique acide, tu cherches en fait à me flatter. Si si.
En me disant cela, j’ai bien compris que tu me places au même rang que ces experts qui pullulent sur les plateaux TV, et qui expulsent leurs logorrhées confuse, chient leurs diatribes d’un monde qu’ils ne comprennent pas mieux que nous et expliquent si mal.

Et ce faisant, j’ai donc bien compris que tu voudrais me flatter en m’assimilant à eux.

Mais hélas, cela ne me flatte pas, mais me peine – parce que ces soi-disant experts me sortent par tous les pores de la peau, ayant ainsi sur moi l’effet premier degré induit par le fond de ta critique.


Et la poésie, bordel ?

Tu expliques que j’écris un long « soi-disant » tuto, qui aurait pu être résumé en 10 lignes.

Mais mon Dieu, et la poésie, alors ?

Je sais que la poésie fout le camp en cette époque plus que jamais faite de consommation express, de futilités vendues comme étant indispensables – alors qu’elles sont seulement essentielles (ou l’contraire, j’avoue m’être posé la question), d’injonctions à suivre un désordre établi.

Je suis un résistant, vois-tu.

Là où tu vois 10 lignes, je vois un océan sur lequel navigue ma plume, à l’instar du bateau ivre de John Rimbaud (ou Arthur Rambo, j’sais plus trop).

Mais, mais, mais…

J’accepte ce que tu dis.

Alors je vais te faire une confidence, publiquement.

Oui, je donne dans l’oxymore : je révèle des secrets à ne surtout pas divulguer, je fais des confidences impubliques en pudique, enfin impudiques et en public.


La genèse de ce tuto


Parce que si Dieu – dixit la Genèse – mit 7 jours à créer le Monde, il ne m’en fallu pas tant.

Ne va pas croire que je me prenne pour le grand créateur – je n’ai point créé le monde – mais je vais te parler de la genèse dudit tuto.

Ça va tout de même être assez développé, car si je n’ai pas créé le monde, je vais tâcher de te restituer les événements qui m’ont amené à le publier.


Un soir d’hiver…

Alors que je gratouillais sur ma cigarbox à oim (de mémoire, je devais massacrer Smoke on the Water, le seul riff de guitare que j’arrive à vraiment jouer presque proprement – ne te moque pas, j’en suis tellement fier) tout en prêtant une attention très relative à ma compagne – non, je ne suis pas un rustre, je ne parle pas d’une hypothétique chérie humaine, mais de cette télévision qui parle toute la journée et me tient ainsi compagnie, même si je ne lui prête pas une oreille attentive bien souvent (c’est bien là le seul point commun avec mes ex-compagnes : ça parle beaucoup, mais je filtre, sinon c’est sans fin).

Et figure-toi que sur ce coup-là, j’avais tout de même – pour le coup – écouté attentivement ce que ma plate-comme-une-limande télévision me racontait.

Notamment : quelques passages d’un journal télévisé, avec une de ces logorrhées que j’évoque plus haut, émanant d’un de ces « experts » qui observent la vie en orbite géostationnaire – un responsable politique – qui avait l’outrecuidance de nous « expliquer » quelles étaient les préoccupations des Français.
Pour enfoncer le clou, le JT avait enchaîné sur un de ces moments de grâce durant lesquels un journaliste qui ne comprend rien à ce dont il parle te propose un truc genre « je vais t’expliquer la vie, pauvre naze ».

Et là, vois-tu, tout s’est enchaîné, comme dans un de ces films hongkongais qui te distille des scènes mêlant gros plan sur les neurones d’un cerveau en pleine ébullition, puis plans élargis façon scène d’action, pour revenir sur un gros plan du popotin flatteur d’une actrice aux formes voluptueuses, ou encore ces scènes complètement fumées dont ce cinéma se délecte.
Bref, le genre de scène que tu peux trouver dans Piège à Hong-Kong avec mon Jean-Claude, ou encore Hypertension avec Jason Statham – ok le film n’est pas hongkongais, mais son réalisateur a tout de même dû s’abreuver de ciné HK.

Il est vraiment utile que je te précise tout cela, parce que c’est bien cet enchaînement de circonstances et d’événements qui m’a conduit à me dire :

« Mais putain oui ! Je dois faire un tuto sur les cigarbox ! »

Un genre de révélation mystique, en fait.

Parce que oui, je ne vois pas pourquoi certains auraient le monopole du développement de sujets auxquels ils ne comprennent pas grand chose.

Voilà, tu sais tout de la genèse de ce tuto, et notamment pourquoi je n’ai pas abandonné la poésie au profit de la concision.


À lire également sur RYL :



Je défends mon tuto


Parce que voilà.

Précisément, j’insiste sur la notion de tutoriel

L’idée n’est pas de rappeler à un guitariste confirmé comment accorder une cigarbox 4 cordes en open de sol.
Parce que pour le coup, tu aurais raison, cela ne nécessiterait que quelques lignes (de texte, donc).

Je suis parti du principe que les noobs – et crois-moi, je suis pour ainsi dire expert en matière de nooberie, parce que j’en suis un, et que j’ai toujours considéré que les meilleurs enseignements provenaient de ceux qui ont eu une acquisition laborieuse d’une technique – méritent qu’on leur explique quasiment tout, en veillant bien à ne pas considérer que tel terme fréquemment usité, ou tel concept, est acquis pour tout le monde.

J’en veux pour preuve que parfois, quand je discute de mes non-progrès fulgurants avec des amis par téléphone tout en gratouillant, je m’aperçois déjà du fait qu’un néophyte est vite perdu quand tu commences à croire que les mots ou expressions « accord », « accorder », « accordeur » ou encore « barré », ça parle à tout le monde.

C’est donc pour cela que j’ai voulu un tutoriel complet, qui ne considère rien comme étant évident, parce que lorsque tu es vraiment grand débutant, le langage de carabin peut assez vite te bloquer.

Après, forcément, ça se passe sur RYL et c’est de moi, donc il y a une dose certaine de conneries visant à détendre l’atmosphère.

Et puis j’ai voulu proposer un genre de couteau suisse à l’usage des débutants en matière de guitare / cigarbox.
D’où la photo principale.

Parce que tout est tellement logique sur RYL.


Restons en Contact


D’une manière simple et non intrusive :

Tu saisis ton adresse mail, tu cliques sur le bouton, et tu recevras alors une simple notification par mail dès qu’un nouveau billet est publié.

Je t’ai bien regardé quand tu as lu celui-là : tu as souri, parfois même tu as ri. Et/Ou alors tu as appris des choses.
Abonne-toi au kiff. C’est gratos. J’en ai la larme à l’œil tellement c’est beau, d’ailleurs.

Parfois, le bonheur, c’est simple comme un clic.


Paie ton kiff en partageant

Comme je sens que tu es sur une bonne lancée : si ce billet t’a plu, partage-le sur Facebook.
Quelques clics et tu nous aideras à développer notre audience.
Ride Your Life, c’est libre d’accès, mais ça ne veut pas dire gratuit : paye ton kiff en partageant :p

La Direction te remercie pour ton paiement qui ne t’aura pas coûté de sousous 🙂


Merci Yngwie94200 !


Parce que même si ton avis est tranché, il est argumenté, et tout à fait recevable.

Le problème provient peut-être du fait que – ton pseudo m’a légèrement mis sur la piste – tu es toi-même un guitariste, plus ou moins confirmé (et en tout cas amateur de branleurs de manches), et que tu n’es donc point un noob, et de ce fait, totalement hors-cible.

Alors j’ai bien compris que tu abordais la question du référencement, en petit fourbe, probablement afin de me tirer les vers du nez.

Eh bien… j’te dirai rien, c’est secret défense.

Quant à ton PS, sache que – même si il s’agissait peut-être d’un coup de bluff de ta part en vue d’une publication (mais cela est inutile) – la seule censure que j’applique dans le cadre du CdL, c’est celle que j’applique à moi-même, aux commentaires et aux publications Facebook : la loi, la morale ordinaire et le respect de nos lecteurs ET de nos partenaires et copains.

Pour le reste, notamment les critiques, même piquantes, je trouve qu’elles apportent quelque chose, à partir du moment où elles sont construites et/ou rigolotes.


Bonus Track


– Source : Youtube | Sheryl Crow / If it Makes You Happy –

Ah ben oui, je l’ai déjà proposée en bonus track, cette chanson de la belle Sheryl.
Parce qu’elle le vaut amplement, et que je trouve le titre fort à propos dans le cadre de ce CdL 🙂


Bisous mes Loulous 🙂

Olivier pour le CdL de RYL



Crédits :
Illustration Principale : Image par 金召 步 de Pixabay
Vidéos et Musique : Youtube et les ayants droit
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leurs détenteurs respectifs



Auteur de l’article :

Ton tuto est naze, nous dit Yngwie94200
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)