What’s New on RYL | Printemps 2022

What’s New on RYL | Printemps 2022

11 juin 2022 0 Par Olivier - Ride Your Life
Temps de lecture estimé : 10 minutes
Bookmark

No account yet? Register

En voilà une question qu’elle est bonne.

Ce What’s New du Printemps 2022 a pour objectif de te présenter le résultat de nos travaux de printemps (justement) – démarrés bien avant la fleuraison de ce magnifique Cerisier du Japon présenté en illustration et à un moment de l’année où nous pouvons encore chanter Le Temps des Cerises, ou tout du moins en déguster – ainsi que de nos nouvelles séries et nos nouveaux copains.

Après, tu sais ce qu’il te reste à faire si tu veux nous suivre simplement pour avoir ces news en direct (ou presque) : tu t’abonnes par mail, c’est simple, quelques clics, et le bonheur arrive dans ta boîte mail à chaque nouvel article paru.

J’te dis tout en toute transparence et sans ambages.


D’une manière simple et non intrusive :

Tu saisis ton adresse mail, tu cliques sur le bouton, et tu recevras alors une simple notification par mail dès qu’un nouveau billet est publié.

Je t’ai bien regardé quand tu as lu celui-là : tu as souri, parfois même tu as ri. Et/Ou alors tu as appris des choses.
Abonne-toi au kiff. C’est gratos. J’en ai la larme à l’œil tellement c’est beau, d’ailleurs.

Parfois, le bonheur, c’est simple comme un clic.


Paie ton kiff en partageant

Comme je sens que tu es sur une bonne lancée : si ce billet t’a plu, partage-le sur Facebook.
Quelques clics et tu nous aideras à développer notre audience.
Ride Your Life, c’est libre d’accès, mais ça ne veut pas dire gratuit : paye ton kiff en partageant :p

La Direction te remercie pour ton paiement qui ne t’aura pas coûté de sousous 🙂


1- Amélioration Ergonomiques
Au menu : le Menu Principal.

2- Nouvelles séries RYL
De la musique, de la musique, encore tout plein de musique. Et des photos.

3- Nouveaux Copains
Parce qu’on va d’autant plus loin qu’on est bien accompagné.

4- Bonus track


1- Amélioration Ergonomiques


Suite à la dernière campagne de testing du site (merci encore aux volontaires, qui se reconnaîtront) de RYL, il est ressorti deux problématiques en matière d’ergonomie :

Sur PC, malgré ce que nous pensions, le Menu Principal n’était pas assez visible

C’est le problème lorsque tu es le nez dans le guidon. Tu le vois tous les jours ton menu, tu l’as mis en place, alors ça te semble évident. Sauf que le but, c’est que les évidences soient du côté des visiteurs.
Donc nous l’avons repeint en blanc sur fond orange (couleur exatruc code j’y comprends rien mais je fais comme on me dit), comme ça il est d’une part nettement plus visible, et d’autre part plus raccord avec la charte graphique RYL.
Les retours sont positifs, donc nous sommes bien contents d’avoir investit dans quelques pots de peinture virtuelle.


Sur mobile, le menu, c’était carrément la caca, la catastrophe

Un problème de dimensionnement empêchait nos lecteurs mobilovores d’accéder à une très grande partie du contenu du menu, est ça, c’est pas bien du tout.
Comme vous êtes nombreux à visiter RYL depuis un smartphone, ça faisait désordre. Et l’idée de ne pas optimiser cela me chiffonnait parce que notre objectif principal est – en sus de la rédaction – de tout faire pour rendre notre contenu aisément accessible.
Et je suis désolé d’avoir mis autant de temps à trouver une solution convenable. Mais au moins, c’est chose faite. Le menu a subi une cure d’amaigrissement par rapport à la version PC, mais l’essentiel est là.

What's New on RYL | Printemps 2022
– Présentation en 3 captures d’écran du nouveau menu dédié aux mobiles –

Après le gros œuvre, les finitions puis le ménage (de printemps)

Pour ce qui concerne les autres travaux, certains ont été moins spectaculaires, mais disons que le but était de tenir compte des autres remontées issues de nos testeurs concernant les points à améliorer, et également quelques initiatives de notre part afin de te proposer – comment qu’ils disent les whatawhat managers modernes désormais – la meilleure expérience utilisateur.

Par ailleurs, nous avons fait du ménage en dégageant de vieux articles peu glorieux ou obsolètes pour diverses raisons, histoire de te proposer le meilleur de RYL, débarrassé de ses boutons d’acné de jeunesse (même s’il doit bien en rester, mais la lotion et le tire-comédons ne sont pas encore rangés).

D’ailleurs, la plupart de ces boutons d’acné et autres stigmates de jeunesse, nous les avons classés dans une nouvelle section : la section Blog.

Oui, c’est rigolo. RYL fut un blog, devenu depuis un web magazine, et dispose maintenant d’une section blog.
Si vraiment tu as envie de lire ces vieilleries, c’est par ici >>
Enfin ça, c’est la page d’explication, disons. Pour lire les billets blog à proprement parler, c’est par là >>

Passons aux nouvelles séries RYL.


2- Nouvelles séries RYL


Autour d’une Chanson

Notre première série musicale – « Autour d’une Chanson » s’est bien développée et continuera à le faire.
Si elle n’est pas nouvelle, elle dispose désormais d’une page Facebook dédiée, avec du contenu inédit sur RYL

C’est par ici pour la page FB dédiée >>

Le tout nouveau numéro cause d’une chanson d’anthologie de Supertramp, et tu peux t’en délecter par là >>


Saturday Night Cover

Entretemps, nous en avons lancé une seconde : « Saturday Night Cover ».

Deux numéros sont déjà en ligne, et un troisième devrait être publié ce soir vers minuit, sauf s’il venait à se transformer en citrouille, ce qui me semble tout de même improbable.

Et dans la foulée, soyons fous, une autre page Facebook dédiée.

C’est pas là pour la page dédiée >>


Songs From the Attic

Et dans les prochains jours, encore une autre.
Je suis allé farfouiller dans mon grenier à chansons, et je vais – avec la complicité de Will – de temps en temps te proposer des chansons généralement des années 1960 / 1970, que je me ferai un plaisir de te faire découvrir, si jamais tu ne les connais pas encore.

La série s’appelle donc « Songs From the Attic » (« Les Chansons du Grenier » en Français).

Rah la la, encore un nom en Anglois, mais quelle tragédie…

Mais non. Respecter le Français, c’est avant tout respecter sa syntaxe, son orthographe et sa grammaire. Sujet / verbe / complément et on évite de massacrer les mots et la conjugaison des verbes, plutôt que de se tripoter sur l’emploi tout à fait parcimonieux de quelques anglicismes qui ont leur raison d’être pour leur valeur euphonique.
Les Anglo-saxons ne chient pas des pendules à ce sujet alors que près de 30% des mots qui composent leur vocabulaire sont d’origine française, et que tout États-Unien qui veut se la péter propose un « Rendez-Vous » à la belle qu’il souhaite séduire.

Bref, nouvelle série à venir, et si les plans se déroulent sans accroc, il devrait y avoir un clin d’œil (venu de loin, j’en conviens) à la pôv’ Mère Michel qui a perdu son chat à l’occasion du premier (ou du second) numéro.


Le Jeu du Pixotron

Aaaaaaaaaaaaah !

Cette idée nous trottait dans la tête depuis un moment : trouver un moyen d’honorer Pixabay, de te proposer de jolies photos, et tant qu’à faire une p’tite histoire rigolote ou pas pour l’accompagner (et si t’aimes pas nos histoires, tu as au moins une jolie photo qui t’emmènera voguer vers des horizons insoupçonnés).

L’idée première était de la jouer façon roulette russe, en piochant au hasard, mais j’avoue que je sens bien que je vais forcer le destin assez régulièrement. Comme ça a été le cas à l’occasion du premier numéro.

Ce premier numéro se trouve précisément ici >>

Tu vas voir, c’est beau, ça parle d’une fille reconnaissante envers sa maman, de plantes vertes et de fleurs, de chocolats, de manque de chance, et ça finit très bien.


3- Nouveaux Copains


Parce qu’un magazine, web ou pas, ça se développe mieux avec des partenaires, des copains.

Fin 2021, ça tirait la tronche dans ce domaine, entre les feux follets, les RdV manqués puis ceux qui ont cessé leur activité, il y avait un grand besoin de renouveau.
Alors j’ai parcouru le web, pris mon téléphone, ma voix la plus sexy ou ma plume la plus volatile volubile (selon le cas) et figure-toi que j’ai trouvé. Du beau monde, qui fait de belles choses.

Les 2 premiers de l’année (2022, 2021 ça a plutôt été morte-couille) sont comme qui dirait des collègues : Black Bonnie et Globrocker. Deux passionnés passionnants qui écrivent bien et connaissent tout plein de choses. Et ont bon goût, puisqu’ils me trouvent sympathique (enfin je crois) et s’endorment tous les soirs en écoutant des podcasts de RYL (ok, je mythonne).


Patrick et son (mais aussi sa) Black Bonnie

Patrick, c’est le taulier de Black Bonnie. Il mène son navire virtuel avec persévérance depuis une dizaine d’années, et nous parle de Bécanes – PinUps – Rock’n’Roll, avec beaucoup de talent, d’humour et de culture.

Même qu’il a écrit un fantastique livre sur les pochettes de disques vinyles : In Vinyle Veritas, dont je te cause ici même, et que tu peux acheter là (mais t’auras pas le code promo RYL si tu ne lis pas mon article – et toc :p). Enfin l’essentiel étant que tu achètes ce super bouquin, tu fais comme tu veux, c’est toi le patron de ta vie.
Et pour couronner le tout, je lui ai extorqué un magnifique article sur le TT de l’Île de Man (au début j’ai cru que c’était en Jamaïque) en faisant mes yeux de cocker – littéralement en lui disant « dis Patrick, elles sont super jolies les photos que tu m’as envoyées sur le TT… Tu m’ajouterais un p’tit commentaire pour mettre en légende ».
Tu parles, petit enfoiré que je suis parfois (enfin ça c’est mon côté coyote), je rêvais qu’il m’envoie un texte bien copieux et jubilatoire comme il sait si bien faire, et je n’ai pas été déçu, avec cet article jouissif que tu peux savourer ici.

Merci encore Patrick !


Passons à Glob et son alter ego Rocker

Glob, c’est un copain de Patrick, qu’il m’a vivement conseillé de contacter, et il a très bien fait.

Le Glob m’a honoré de pas moins de deux articles : une interview (j’me suis pris pour une vedette, d’un coup) et une exploration en règle de RYL.

Je t’invite vraiment à aller consulter son site (et pas que pour voir ma tronche), parce que les articles du blog de Glob sont super sympas également.

Merci Glob !


Ty Mojo Bihan : les 2 sorciers des guitares & amplis (les vrais, à lampes) vintage

C’est grâce à Georges Folkwald que j’ai mis un pied virtuelle en terre bretonne, et ai ainsi (enfin, parce qu’il m’en parlait depuis des mois) fait la connaissance des 2 passionnés e musique, de belles guitares, de vrais ampli qui crachent des watts ET sonnent merveilleusement, d’aviation pour l’un, de circuits électroniques pour l’autre.

Tu peux lire l’article RYL sur Ty Mojo Bihan ici ou aller directement sur leur site afin de bavouiller devant les merveilles qu’ils proposent. Tu peux même acheter les belles en ligne.
Appuie fort, y a du carbone (expression délicieuse qui me fut révélée par un formidable formateur commercial, du temps où j’étais jeune… avant-hier, quoi).

C’est vraiment du super travail, aussi bien au niveau sourcing (parce que dénicher ces merveilles, c’est un gros boulot dont se charge Mistère Pat) que du travail de réglage qui est effectué par le Docteur Scalpa.

Et en bonus, tu peux découvrir les essais effectués par Georges en cliquant ici.


César Box Guitars

Mon Joël de Blues Guitars France (bisous mon Joël) m’ayant abandonné fin 2021, histoire de goûter à une retraite bien méritée, je me trouvais dans le plus grand désarroi et face à un vide qui avait besoin d’être comblé dans le domaine des guitares cigar box.

Et là, c’est la providence qui a sans doute guidé mes clics, car au milieu de différentes échoppes certes bien achalandées mais qui manquaient à mon goût d’une certaine âme, j’ai trouvé César, avec son amour pour la musique et le travail du bois

Je te présente César Box Guitars ici-même, avec en bonus un p’tit bout d’interview de César, qui fut – dans une vie pas si lointaine – professeur d’Espagnol, et quitta il y a deux ans environ les bancs d’école pour pouvoir trouver le temps de ciseler de superbes guitares, cigar box ou non, ainsi que des accessoires (pour guitares, mais aussi du mobilier et plein d’autres choses, en bois, et toutes très jolies).


Parvenu à ce stade de l’article, si tu es abonné(e) à notre Newsletter et que tu as lu celle de juin 2022, tu es légitimement en droit de te dire que jusqu’ici, tout cela ressemble à un genre de director’s cut de ladite newsletter.
Donc, oui, je te le concède, en partie. La raison est que tous nos lecteurs ne sont pas encore abonnés – loin de là – et qu’il fallait que je cause de tout cela à vous tous, mes chéris.

Mais un bon director’s cut se doit de proposer des scènes coupées au montage (et j’attire ton attention sur le fait que la partie relative à nos travaux de printemps est également inédite :p).

Et là, ayant parlé de director’s cut, j’enchaîne presque avec virtuosité – je dois le dire avec un brin d’autokiff – sur l’un des nouveaux copains de RYL, à savoir JM Vidéo.


JM Vidéo : le Temple de la Cinéphilie à Paris

Il y a quelques mois, alors que je commençais à produire ma première review de film sur RYL, j’ai eu envie de te parler de vidéo-club. J’ai été amené à rentrer un contact avec JM Vidéo ; il n’y en a pas plus énormément en France, mais en fait, j’ai eu un gros coup de bol de contacter celui-là.
Parce qu’il est vraiment, mais alors vraiment fabuleux.

Je t’en parlerai bien plus longuement à l’occasion d’un article qui lui sera consacré – ainsi qu’à son taulier, Philippe, un gars formidable avec lequel le courant est passé instantanément, et qui fait vivre (pas revivre) ce lieu de rencontre des cinéphiles, comme il l’appelle si bien, et qu’il n’a jamais abandonné l’affaire depuis qu’il l’a rachetée en 1993. Avec son équipe de vendeurs passionnés.

En attendant donc cet article, tu peux aller visiter le site de JM Vidéo, ou mieux encore si tu habites en région parisienne, aller y faire un tour (c’est ouvert tous les jours, de 10h à 22h) à cette adresse :

121 Avenue Parmentier | 75011 Paris.
Téléphone : 01 43 57 21 49

à suivre très bientôt, donc…


Undergroundsotre et Nick (simply the best)

Ah, comme ce printemps 2022 a bien démarré, avec cette visite rendue à Undergroundstore à Villefranche-sur-Saône.

Le MC de ce shop incroyable & en vraie pierre, situé en-dessous du niveau de la Saône (hélas, et j’en causerai à l’occasion de l’article – mais tout va bien maintenant, après un gros sinistre de nature aquatique – et pas que – survenu il y a 14 ans), il se prénomme Nick.

Nick, il a plusieurs nicknames (oh c’est fin ça !), dont les deux plus courants sont Nick UDG$ (qu’il doit à ses copains musiciens états-uniens) et PitcHH avec deux H (j’te raconterai d’où vient ce surnom, c’est rigolo).

Personnage absolument extraordinaire s’il en est, un mordu de musique, de street culture, qui rêvait de côtoyer des artistes de hip-hop et de mixer, en écoutant des mixtapes qu’il s’achetait en économisant et dévorait ensuite dans son baladeur audio-cassette (ouais, un Walkman, en somme), à l’époque bénie où les baladeurs MP3 n’existaient pas et où tu rembobinais tes cassettes avec un stylo BIC (oui, je parle bien de cette formidable marque, dont les stylos étaient parfaitement adaptés – avec leur forme hexagonale – au rembobinage des cassettes que nous écoutions en boucle).

À force de persévérance et de passion puis de travail, de pied glissé dans l’entrebâillement des portes qui ne manquaient pas de se refermer, Nick a transformé son rêve en réalité depuis près de 20 ans, a acheté son shop, Undergroundstore, dont il a fait une référence régionale puis nationale – et même au-delà de nos frontières – pour tous les amateurs de son US, de hip-hop et d’une manière générale de disques vinyles.

Une vraie rencontre marquante, parce que Nick, j’te le dis sans fioritures, c’est simply the best dans son game.

Ici encore, en attendant la publication de l’article, tu peux aller visiter le site web d’Undergroundstore en cliquant ici.

Et le shop se trouve à cette adresse :

168 Rue de la Sous-Préfecture | 69400 Villefranche-sur-Saône
Ouverture le mercredi de 14h30 à 19h30 et le samedi de 9h30 à 12h30 et encore de 14h30 à 19h30.

à suivre très prochainement, également…


Voilà, après l’ajout de ces scènes inédites au sein de la newsletter de juin, nous arrivons au terme de ce director’s cut qui m’a permis de te présenter pas mal de nos nouveautés.

Nous nous quittons en musique, forcément.


À lire également sur RYL :



4- Bonus track


– Youtube | Ryuichi Sakamoto – Merry Christmas Mr.Lawrence –

Juste un clin d’œil au Japon, rapport au cerisier de ce beau pays que je ne connais qu’au travers de films, documentaires et de cartes postales (qu’on ne m’a même pas envoyées de là-bas).

Également parce que ce morceau m’a captivé dès la première écoute, sachant que je suis rarement branché pièces instrumentales, mais là, j’ai l’impression qu’il chante, le Ryuichi, sans même avoir eu besoin de David Sylvian.
Ça me remue, et pas qu’en raison du film Furyo (Merry Christmas Mr. Lawrence en VO), dont je te proposerai peut-être une review un de ces jours, va savoir.

Pour ce qui est du choix de cette vidéo, un aussi bel auditorium m’a semblé parfaire l’ensemble.


Si je m’en fie au calendrier et à la logique, le prochain What’s New devrait paraître… cet été.
D’ici-là, je te souhaite tout plein de bonheur et bien entendu de saines lectures sur RYL.


Bisous mes Loulous, j’vous love very much 🙂

Olivier



Crédits :

Illustration Principale : Image par Pexels de Pixabay
Vidéo & Musique : Youtube et les ayants droit
Les sociétés, personnages et marques cités demeurent l’entière propriété de leur détenteurs respectifs

Wikipedia m’informe du fait que le nom latin du Cerisier du Japon est Prunus serrulata. Moi qui ai déjà du mal à retenir 5 noms d’arbres, voilà longtemps que j’en ai perdu mon Latin, mais merci Wiki, une fois encore


Auteur de l’article :

What's New on RYL | Printemps 2022
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)