Fast Food | Étymologies | Épisode 4

Fast Food | Étymologies | Épisode 4

26 avril 2021 0 Par Olivier - Ride Your Life
+2
Temps de lecture estimé : 4 minutes
Bookmark

No account yet? Register

Fast Food | Étymologie : tout un concept qui fait hurler les nutritionnistes grassouillets qui vous expliquent comment ne pas être gros.


Nous sommes dans les années 1890, en Allemagne. À Hambourg, pour être précis, ville dans laquelle naquit le fameux « hamburger »*.
Le jeune J.W. Wimpy vit là-bas avec ses parents (Monsieur et Madame Wimpy, donc), qui y tiennent un commerce de blue-jeans.

Très absorbés par leur travail, les Wimpy laissent leur petit JW très vite gagner en autonomie. L’Allemand aime le blue-jean, il faut tenir la boutique.

Habitué dès son plus jeune âge à être donc très autonome, JW aime à se promener dans les rues de Hambourg. Et JW est gourmand, terriblement gourmand. Il s’achète plusieurs fois par jour de délicieux mais surgras hamburgers, qu’il engloutit comme un électeur gobe les mensonges. Nous sommes en 1898, il atteint le poids de 120 kgs à l’âge de 14 ans, ce qui compromettra d’ailleurs sa carrière de basketteur, d’autant qu’il ne dépassera jamais la taille (horizontale tout du moins) de 1,65 mètre. Pas terrible pour jouer au basket !
Cela n’empêche pas notre JW d’être un joyeux luron, qui, de chariot en chariot (les hamburgers étaient bien souvent vendus par des marchands ambulants), alterne entre gobage de hamburgers et pitreries, car JW est drôle, très drôle.

Au début des années 1900, Monsieur et Madame Wimpy décident qu’il est temps d’aller vendre des hamburgers dans leur patrie d’origine, les États-Unis d’Amérique. Après tout, ils ont bien vendu des jeans aux Allemands durant plus de 10 ans, ils peuvent bien retourner au bercail pour vendre des hamburgers à leurs compatriotes.
C’est donc par bateau qu’ils rentrèrent au pays, ce qui fera naître la rumeur selon laquelle se seraient des marins Américains qui auraient ramené ce plat désormais national au bercail. Vous savez dorénavant que tout cela n’est que pure invention.
De retour dans leur cher pays, les Wimpy réalisent leur rêve et fondent leur premier « Hamburger Restaurant », non loin de Chicago, ville notamment connue pour ses poètes, et ses hommes amateurs de costumes sombres qui travaillaient beaucoup la nuit en tant que manutentionnaires de caisses en bois.

Début des années 1920.

La petite affaire des Wimpy connait un succès considérable, forte d’une réputation de 20 ans de loyaux et bons services. Le hamburger plait, et puis c’est comme ça d’abord. Le couple eut la brillante idée – sous l’impulsion de JW, devenu grand (enfin majeur, parce qu’il mesurait toujours 1,65 mètre – en hauteur), et goûteur officiel du restaurant – de les servir avec des frites dans de superbes assiettes en carton avec un dessin de la ville de Hambourg.
Les années passèrent, le succès fut constant jusqu’au terrible jeudi noir de 1929. Le CA du restaurant devenu fort coquet déclina malheureusement très rapidement, et le couple vieillissant n’eut pas la force de relancer l’affaire. Ils avaient eu l’heureuse idée de faire des économies durant leurs longues années d’exploitation du restaurant, et avaient même pu s’acheter une maison (en forme de hamburger). Cela leur évita l’indigence, en ces temps tellement difficiles.
Le petit JW (j’ai dit petit, pas jeune) était maintenant âgé de… (je sors la calculatrice…) 45 ans.

Ayant besoin de travailler pour obtenir son indépendance financière**, JW répondit à une annonce pour un rôle de figuration dans un dessin-animé basé autour de l’histoire d’un marin nommé Popeye, fumeur de pipe et dopé aux épinards.
La chance lui sourit et il obtint le rôle. Il conserva d’ailleurs à la scène son nom civil.
Les studios hollywoodiens de l’époque étaient bien différents de ce qu’ils sont aujourd’hui. On y côtoyait des stars, mais aussi toute une foule de seconds rôles, de figurants, de saltimbanques, d’artisans divers, au service de cette industrie en plein essor (il y en a même en temps de crise, et cela n’a pas changé), et de petites gargotes afin de restaurer tout ce monde. 
Un des personnages principaux du dessin-animé, une brute bodybuildée arborant un nom ridicule – Bluto – prit cependant le brave JW sous sa protection, car la brute s’avérait aussi charmante à la ville qu’elle était teigneuse à l’écran.
Un autre personnage présent de manière sporadique au casting prit malheureusement en grippe le pauvre JW, qui devint sa victime de prédilection. Les scénaristes utilisèrent même cette inimitié réelle à l’écran, afin d’en créer une histoire plus ou moins récurrente, avec tentative de meurtre à l’appui sur la personne du pauvre JW.
Cela dit, son ami aux gros biscotos prenait soin de son protégé, et lui évita que le scénario machiavélique ne puisse se produire dans la réalité.
Les deux compères mangeaient d’ailleurs très souvent ensemble, à l’occasion des pauses déjeuner qui s’intercalaient entre les prises. Ils s’attablaient parfois près d’une fratrie composée de 2 frères jumeaux, clowns de leur état.
Un jour, les 2 clowns, toujours taquins et pas souvent très délicats, interrogèrent le pauvre JW sur la raison de son embonpoint :
« Hey dude***, what’s the matter with your stomach? »
Le pauvre JW, baissant la tête, leur répondit alors d’une voix timide :
« Uh… Fat food… »

Suite à cette remarque qu’il assimila à de la grossophobie, Bluto eut une courte mais productive explication avec les 2 clowns, qui gagnèrent en prime 2 semaines de maquillage des yeux.
On ne revit jamais plus les 2 clowns dans les studios hollywoodiens. JW continua sa carrière, des années durant, avec son fidèle compagnon costaud. On dit qu’ils se retirèrent à la fin de la série afin de lancer une chaîne de salles de fitness.

Quelques années plus tard, les 2 clowns lancèrent une chaîne de restaurants proposant hamburgers bien gras, hectolitres de soda, frites molles et vague soupe au lait aromatisée à la vanille, arborant fièrement comme mascotte un clown ridicule et fort mal vêtu.
Ayant mal retenu l’explication fournie par le pauvre JW concernant son embonpoint, les deux frères créèrent le fameux concept de « fast food », que nous connaissons tous aujourd’hui sous ce nom.

L’argent et le succès finirent par avoir raison des liens qui les unissait.
L’un des 2 conserva l’enseigne de fast fat food, et l’autre partit faire une courte carrière au cinéma.

Qui est déjà allé dans la chaîne du clown sait bien que c’est plus fat que fast.


* Authentique.
** La longue période durant laquelle JW resta chez ses parents inspirera à un célèbre réalisateur Français l’un de ses grands succès.
*** Cette remarque inspirera un groupe de jeunes anglais bien plus tard pour le titre d’une de leurs plus belles chansons.


Les Étymologies Saugrenues de RYL




Crédits :
Illustration Principale : Image par Thorsten Frenzel de Pixabay

Veillez à avoir une alimentation saine. Pour équilibrer vos repas, songez à alterner hamburgers, pizzas et sandwichs gras, puis allez courir une fois par semaine habillé en tenue NBC. Ceci est un message du Ministère de l’Homme


Fast Food | Étymologies | Épisode 4
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)
+2