Étonnant : manger des huîtres pourrait éviter d’en avoir le QI

Étonnant : manger des huîtres pourrait éviter d’en avoir le QI

7+
Temps de lecture estimé : 4 minutes
Favoris

Salut les loulous,

Afin de réaliser ce billet ultra-scientifique, je me suis basé sur un documentaire que je vous recommande vivement :

Demain, tous crétins ? >>


Sommaire du billet « Étonnant : manger des huîtres pourrait éviter d’en avoir le QI » :


1- Un excellent Documentaire >>

2- Iode et QI | Ça n’est pas très drôle alors >>

3- Ou trouve-t-on de l’Iode ? >>

4- Iode et QI : j’en viens à mes huîtres >>

5- Conclusion >>


Un excellent Documentaire


Et je vous laisse le soin de le découvrir.
J’ai eu la chance de le regarder gratos, à l’époque où il était encore disponible en «replay » sur le site de l’excellente chaîne Arte.
Vous, vous allez devoir raquer :p


Je vous en dis tout de même plus…

Mais comme je ne puis rien vous refuser, et qu’en outre, si je n’en parlais pas, je ruinerais l’effet de mon titre, je vais vous en faire un résumé succinct.

Ce documentaire passionnant (et je dois l’avouer, assez flippant) met en lumière plusieurs faits & observations, notamment la constatation d’une diminution sensible du QI moyen au sein des pays occidentaux.
Il aborde également la problématique particulière du crétinisme, dont je vous laisse découvrir la définition.


Iode et QI | Ça n’est pas très drôle alors


Franchement, non, pas drôle du tout.

En aucun cas il ne s’agit de moquerie ni d’une quelconque volonté de porter atteinte à la dignité des personnes.

Alors ça n’est au départ pas un sujet drôle, j’en conviens. Je me permets toutefois de l’aborder d’une manière légère – en jouant sur une expression familière.
Je présente toutes mes excuses les plus sincères si ce billet décalé et à vocation humoristique venait à heurter des personnes, crétines ou non, et/ou des personnes dont des proches sont atteints de cette grave insuffisance thyroïdienne (puisqu’il s’agit vraisemblablement de la cause de cette – ça n’est pas une maladie ; plus rien n’est maladie) qui entraîne une différence.

Parmi les facteurs (ceci n’est pas une mise en accusation des services postaux) invoqués, il ressort un déficit en iode.

L’iode, il en faut à l’être humain.


Ou trouve-t-on de l’Iode ?


Dans le manger.
Iodé.

Le problème, comme pour beaucoup de choses, c’est le dosage.
Trop, c’est trop (mais apparemment il faut tout de même pas mal forcer pas mal sur la bouffe, et pas toute la bouffe encore), pas assez, ben c’est une carence et celle-ci entraîne des troubles qui peuvent s’avérer délétères.

L’iode, donc, il y en a quelques bribes dans les sols, ce qui permet d’en procurer aux végétaux que nous consommons, mais cela ne semble pas suffisant, surtout dans certaines régions (notamment montagneuses et/ou très éloignées d’un littoral).

Une source importante : les fruits de la mer (poissons, fruits de – sans « la » – mer, algues).
Tout le monde ne mangeant pas de poiscaille, de bigorneaux ou encore d’algues, une solution a été trouvée en iodant le sel de table. Tous les sels de table ne sont pas iodés, mais bon wala, y en a qui yodlent sont iodés (par un ajout lors du processus industriel).

Ici encore, il s’agit de solutions de confort auxquelles toutes les populations mondiales n’ont pas accès.
Certaines ont déjà du mal à manger tout court. Alors du poisson, des bulots, des algues ou encore du sel industriel iodé, quand on habite dans des zones reculées ou pauvres du globe, ben y en a hélas pas ou très peu.
C’est un réel problème de santé publique, notamment dans les pays pauvres. Dont les populations sont privées d’à peu près tout ce qui constitue notre norme (sécurité, nourriture, eau potable…). Enfin pour ceux d’entre nous qui ont la chance d’en bénéficier.


Iode et QI : j’en viens à mes huîtres


Bon ok, vous me voyez venir avec mes gros sabots.

Le truc qui m’interpelle, cela dit, c’est que tout comme moi, vous connaissez l’expression – certes pas sympathique du tout – « avoir un QI d’huître ». Je la connais bien parce que je l’entends souvent. Je ne saurais vous dire pourquoi.
Elle n’est pas de moi, cette expression, mais comme je la cite : toutes mes excuses aux huîtres et à leurs proches.

Le paradoxe, c’est donc que si j’ai tout bien suivi, ben manger des huîtres – qui se sont shootées à l’iode comme les étudiants États-Uniens se shootent de tas d’autres choses pas nécessairement iodées à l’occasion de leur Spring Break – constituerait donc un moyen potentiel d’éviter le crétinisme.

Personnellement, je ne sais pas si les huîtres ont un QI aussi lamentable que le veut cette expression, mais je tenais à souligner le paradoxe.


Tout ça pour ça ?

Euh… Oué… J’avoue.
Mais convenez avec moi du fait que c’est tout de même vachement paradoxal.
Si si, tout de même.


Pour conclure

Je vous invite vraiment non pas à manger des huîtres – ne négligez cependant pas les apports en iode dans les repas de vos enfants, à doses RAISONNABLES (par contre si vous êtes adulte, c’est mort si la carence est sévère) – mais plutôt à regarder le documentaire d’Arte « Demain, tous crétins ? ».


En fait, voilà la conclusion


Oui, je fais mon Lieutenant Colombo :

J’ai oublié quelque chose…


Si quelqu’un vous a déjà traité(e) d’idiot, abruti, crétin, con etc…

Ne paniquez pas. Tout d’abord, ça n’est pas parce qu’on vous le dit que c’est vrai. Regardez, on me me le dit souvent, par exemple ; alors que hein wala koa.
Ensuite, gardez en tête qu’être con, c’est comme refouler du goulot : ça dérange rarement la personne concernée, mais plutôt les autres.
Ne vous mettez pas non plus à vous empiffrer d’huîtres, je vous rappelle que l’effet curatif n’est hélas pas clairement mis en avant si le mal est déjà fait.

De toute façon, moi je suis certain que vous n’êtes rien de tout cela.

Encore une dernière chose : regardez Arte, c’est vraiment chouette comme chaîne.


[Tuyau en scred si tu veux contourner le paiement afin de visionner le documentaire d’Arte]

Hep… Psssssst… ça te dit de contourner le paiement ? >>

N’hésite pas à diffuser, c’est cadeau et ça me fait plaiz’

[fin du tuyau]


Ceci n’est pas un problème d’iode…

… mais il y a une question connexe soulevée au sein de cet autre billet >>


Je vous laisse ici, je vais voir s’il est possible d’acheter des actions d’Arte (c’est mort, je sais, c’est une chaîne publique, et je n’ai pas encore de quoi racheter notre pays).


La zebi les loulous Ride Your Lifers 🙂


Culturisation supplémentaire au sein de Ride Your Life :




Crédits :
Illustration principale : Patricia Alexandre de Pixabay

Étonnant : manger des huîtres pourrait éviter d'en avoir le QI
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)
7+