Le Perfecto : un Blouson Mythique

Le Perfecto : un Blouson Mythique

10 septembre 2019 2 Par Olivier - Ride Your Life
12+
Temps de lecture estimé : 6 minutes
Bookmark

Le Perfecto® : un blouson devenu mythique, notamment depuis que Marlon Brando l’a porté dans le film « L’Équipée Sauvage ».


Marlon Brando et Eva Marie Saint
– Source : Trailer screenshottrailer at IMDB [Public domain] –

Marlon Brando, qui n’est pas en Perfecto® sur la photo. Mais qui est fort bien accompagné par Eva Marie Saint dans « Sur les Quais ».


Salut les loulous Ride Your Lifers,

Oui, aujourd’hui, je vais vous causer d’un blouson en cuir totalement mythique : le Perfecto®.

Ce que nous apprend le savant Wikipedia :

Article Wikipedia consacré au Perfecto >>

Ainsi, Perfecto® est un modèle de blouson en cuir créé par Schott™, à la demande d’un homme de gout, puisqu’il se trouvait être concessionnaire Harley-Davidson™.

Je n’ai pas trouvé toute l’histoire – à savoir si le nom était tombé dans le domaine public, ou encore si Schott en a autorisé l’utilisation par des concurrents (oui, à moi aussi cela semble improbable :p), toujours est-il que Perfecto est devenu à ce type de blouson ce que Frigidaire™ est devenu à réfrigérateur : un nom générique.


Sommaire du billet « Le Perfecto : un Blouson Mythique » :


1- Mon Perfecto… >>

2- Le Perfecto dans la culture moderne >>

3- Puis dans les années 1980 / 1990… et de nos jours >>

4- Le Perfecto et la Moto >>

5- Le Verdict >>

6- Le mot de la fin de ce Billet… >>


Mon Perfecto…


… qui n’en serait donc pas vraiment un…

Vue avant :

Mon blouson type Perfecto, vu par devant
– Source : penderie de mon bureau :p – Blouson cuir Avirex façon Perfecto / vue avant –

Vue arrière :

Mon blouson type Perfecto, vu depuis l'arrière
– Source : portant de mon bureau :p – Blouson cuir Avirex façon Perfecto / vue arrière –

Si vous voyez ces photos légèrement jaunies, c’est normal, je les ai traitées avec un filtre afin de leur conférer un aspect rétro, car je suis le photographe des blousons stars…

Bon ok… en fait, c’est parce que j’ai des rideaux jaunes dans mon bureau...

Il s’agit donc d’un blouson en cuir de vachette de marque Avirex™ acquis au prix d’une roubignole vers 1993 (de mémoire). Genre 3 000 boules de l’époque (il s’agissait de francs, donc).
La tenue du cuir dans le temps est absolument impeccable – ce blouson a tout de même 26 ans ; par contre, la doublure intérieure est complètement déchirée. Ce qui est très dommage, car à l’origine, elle était somptueuse.
J’ai dû rêver trop fort.


Le Perfecto dans la culture moderne


Moderne : c’est vague, j’en conviens bien volontiers.


Marlon Brando et l’Équipée Sauvage :

La première « apparition » notable dans un film – parce que le film est devenu culte pour une génération – est celle de Marlon Brandon en (gentil et modéré) motard rebelle, dans l’Équipée Sauvage.

N’ayant malheureusement pas trouvé de photo libre de droit & gratuite issues de ce film, je ne peux vous en proposer, et j’en suis désolé.

Toutefois, vous pouvez en trouver sur le site IMDb en cliquant ici >>

Oui, sacré beau gosse, le Marlon.

C’est lui a vraiment imposé ce blouson devenu mythique, notamment grâce à sa prestation dans ce film.
L’époque commençait à s’y prêter. Des djeunz (de l’époque) parcouraient déjà les vertes vallées et brûlant déserts et autre highways au guidon de leurs terribles machines, des motos de marque Harley-Davidson, Indian
Marlon lui, en bon dissident jusqu’au bout, il roule en Triumph dans le film :p

Si vous n’avez jamais vu ce film, disons qu’il s’agit d’un genre de prémices à Easy Rider. En moins sordide / triste.


Dans la culture Rock :

Le cuir est arrivé assez rapidement au sein de la communauté des rockers, avec en figure de proue Gene Vincent, puis Eddie Cochran, par exemple.
A l’époque, ils avaient l’air de bad boys, surtout Gene, qui arborait régulièrement un look cuir quasi complet : pantalon & blouson.

Concernant notre vedette du jour – le Perfecto – j’avoue ne pas savoir qui a commencé à l’arboré, parmi les rockers / groupes de rock célèbres…
Je miserais bien sur un groupe US un peu barré, genre The Ramones.
Mais rien de bien sûr ; la direction vous prie de bien vouloir l’excuser pour le manque de ressource fiable à ce sujet.

Ce qui est plus sûr, c’est que ce blouson a séduit plus largement autant les rockers / groupes de rock, et – plus largement encore – leurs fans, au cours des années 1970.

Dans les années 1980, c’était un genre de must au lycée, avec les blousons type « bombardier », notamment.
Ici encore, le Perf’ avait une connotation bad boy / mec émancipé.


Les Punks aussi…

… ont kiffé le Perf’

Parce que les punks, ce sont des rockers un brin anarchistes, au départ.
Et qu’ils ont beaucoup pratiqué la customisation de leurs vêtements.
Le Perf’, pour ça, c’est tout de même une base fabuleuse : quelques clous, des écussons, et on obtient un (encore plus) magnifique blouson, et surtout, SON propre Perf’.


Puis dans les années 1980 / 1990… et de nos jours


La Perfecto s’est banalisé. Comme le tatouage de nos jours, en quelque sorte.

De relativement subversif / connoté « blouson noir » au sens de « voyou », il a au fil du temps accédé à un statut bien plus « grand public », au point d’être même de nos jours un choix de prédilection pour certains « bobos ».
Le costard hue beau gosse dans la journée, et le Perf’ pour se la jouer gentil gangsta chébran le soir.

Ou tout simplement parce que les « bobos » sont comme nous tous : ils portent bien ce qu’ils veulent, quand ça leur chante. Et cela est tout à fait respectable. Même si dans le cas de certains, j’avoue que cela me fait sourire ; mais il s’agit d’une position personnelle.

Il est vrai que le Perf’ est devenu peu à peu un vêtement branchouille, utilisé par une population assez large, bien éloignée de sa population originelle d’une part – les motards, ne l’oublions pas, et j’y reviendrai – et les rockers, ultérieurement.


Un clin d’œil à un Bonhomme formidable :

Père Guy Gilbert : un prêtre en Perfecto
– Source : Wikipedia – Article https://fr.wikipedia.org/wiki/Guy_Gilbert – Crédits image : Ddardenne [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)] –

Parce que j’ai beaucoup d’affection pour cet homme – le Père Guy Gilbert.
Guy, je t’envoie des bisous.


Revenons au départ : comme nous l’apprend le copain Wikipedia, le Perfecto a été créé par Schott, à la demande d’un motard qui souhaitait un blouson de protection efficace en cas de chute.
D’où le choix d’un cuir bien épais : le cuir de cheval, au départ, et ensuite de vachette.

Le Perfecto et la Moto


Le Perfecto est-il un « bon » blouson pour la Moto ?

Au départ, indéniablement.

Sa conception très intelligente lui permet – lorsque sa fermeture éclair est remontée – de proposer une double épaisseur.
La résistance aux chocs s’en trouve accrue.
En outre, il présent les nombreux avantages des blousons en cuir (vs. les blousons en tissus classiques) : résistance élevée à la déchirure, relative étanchéité etc…

De nos jours, et depuis quelques années maintenant, les motard(e)s optent généralement pour des blousons disposant de poches intérieures destinées à y placer des protections de renfort, notamment pour les zones suivantes :

– Coudes
– Dos
– Épaules

Le Perfecto n’est pas conçu pour recevoir ce type de protection.
Cela fait qu’il n’est plus le must en matière de sécurité.

Par contre, au niveau look, il reste une valeur sûre. Et se porte très bien « en ville », sous entendu même une fois que le motard a garé sa monture.
Si vous optez toutefois pour ce très beau blouson, il existe des protections dorsales type « gilet ». Pour les coudières, ça se complique, mais c’est faisable. Pas très esthétique pour ce qui concerne les coudières externes… et le cuir n’est pas ultra souple, en outre. Pour les épaules : pas sûr que ça soit faisable sans mettre une armure à la Robocop.


Le Verdict


Le Perfecto reste un superbe blouson.

Il peut être utilisé pour faire de la moto : ça sera toujours meilleur qu’un blouson en peau de zebi et autres vestes de costumes (je ne parle pas des cinglés qui roulent en chemise, t-shirt ou débardeur – eux, il faut qu’ils prient pour ne jamais tomber). Il est très robuste.
Par contre, son cuir étant épais, il est assez rigide. Donc pour ce qui concerne la souplesse des mouvements, ça n’est pas la panacée.

Profitons-en afin de faire un point sur l’Équipement du Motard >>


Le mot de la fin de ce Billet…


… il est pour Alain Souchon.

– Source : Youtube – Alain Souchon / J’Veux du Cuir live –

« Le monde est glauque, et ça s’écrit G 2L O Q »

Je kiffe les jeux de mots d’Alain 😀


Encore un mot…

Si vous souhaitez profiter très longtemps de votre Perfecto, ou de tout blouson, veste ou pantalon en cuir, entretenez-le.


La zebi les loulous Ride Your Lifers 🙂


Ce billet vous a plu ?

Ceux-ci pourraient alors également vous intéresser :



Crédits :
Illustration principale : Laimis B [CC BY 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by/3.0)]
Extrait des paroles de la chanson « J’veux du Cuir » d’Alain Souchon
Vidéo et musique : Youtube et les ayants-droit
Les marques et modèles cités restent l’entière propriété de leurs détenteurs

Le Perfecto : un Blouson Mythique
Les derniers articles par Olivier - Ride Your Life (tout voir)
12+